Thomas Cook France : « Limiter autant que faire se peut les désagréments occasionnés à ses clients »

Distribution

Alors que le tribunal de commerce de Nanterre a ouvert le 1er octobre dernier une procédure collective de redressement judiciaire pour Thomas Cook France s’efforce « d’assurer la continuité de l’activité et d’avancer rapidement sur une solution de reprise ».

 

Thomas Cook France précise dans un communiqué « s’être attaché, avec l’aide de son garant financier (APST), à assurer le retour de tous ses clients se trouvant à destination. Il reste désormais moins d’une centaine de clients concernés sur les 10 000 initialement en vacances (qu’ils soient clients directs ou clients d’agences de voyages partenaires) ».

 

Parallèlement, et toujours avec le concours de son garant financier et de ses partenaires fournisseurs, Thomas Cook France s’efforce « de faciliter les départs de ses clients prévus dans les prochaines semaines ».

Dans ce contexte inédit, la principale priorité de Thomas Cook France reste « de limiter autant que faire se peut les désagréments occasionnés à ses clients ».

Thomas Cook France précise susciter « l’intérêt d’un certain nombre de repreneurs potentiels, appelés à déposer leur offre de reprise auprès du tribunal d’ici le 22 octobre au soir ».

La prochaine date d’audience au tribunal de commerce de Nanterre est fixée au 5 novembre

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *