HRS dresse le portrait robot du voyageur d’affaires

Distribution

HRS Global Hotel Solutions dresse le portrait des voyageurs d’affaires et met en lumière leurs besoins, leurs comportements et leurs pratiques lorsqu’ils sont en déplacements professionnels.
 Agé de 35 à 55 ans (64%)* et considérant les déplacements comme une partie importante de sa carrière (65%), le voyageur d’affaires parvient dans la majorité des cas (55%) à adapter son organisation familiale pour éviter de refuser un déplacement (55%), même s’il peut évidemment être confronté à ce cas de figure (44%). Une organisation d’un degré de complexité jugé identique pour les voyageurs femmes comme hommes (38%) !
 
Les femmes mieux orgnanisées
 
Et pour cause, les voyages se font à un rythme très soutenu (32%), ou au minimum une fois par mois (29%) et concernent principalement la France (58%) et l’Europe (38%). Les femmes sont plus à même de concilier vie familiale et déplacements professionnels. En effet, seules 36% d’entre elles ont déjà dû refuser un déplacement professionnel pour des raisons d’organisation familiale, contre 53% de leurs homologues masculins  Pour le choix de l’hôtel, les voyageurs d’affaires s’attardent principalement sur les aspects fonctionnels de l’établissement.
Ainsi, pour 79% la localisation est le 1er élément déterminant : ils privilégient la proximité d’un hôtel avec les transports ou encore avec les lieux de réunion.
 
Wifi exigé
 
Le confort et l’esthétisme des chambres constituent le 2ème critère susceptible de faire pencher la balance pour 66% d’entre eux, et en particulier les femmes (32%) qui l’impose en deuxième critère des éléments incontournables pour choisir le bon hôtel, contre 26% pour les hommes, qui eux le place en troisième position.
Autre exigence : le wifi. Un élément indispensable placé en 3ème position des critères les plus importants par 60% des voyageurs. Une attente encore plus marquée chez les hommes qui le place en deuxième critère (35%) contre 28% pour les femmes. Une nécessité pour ces voyageurs hyper-connectés qui ne se déplacent jamais sans leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs portables (78%).
 
Casser la routine
 
Le voyageur d’affaires, homme ou femme, s’enthousiasme à l’idée de sortir du bureau et de casser la routine (54%); de rencontrer de nouvelles personnes (54%) et de découvrir de nouveaux pays / villes (34%). D’ailleurs, lors de ses déplacements, il profite du temps libre pour s’aérer et se promener (47%), pour partir à la découverte de la ville (27%), quand d’autres préférèrent utiliser leur temps libre pour finaliser leurs dossiers (25%). Le soir, le voyageur d’affaires apprécie de se retrouver entre collègues et de se détendre au bar de l’hôtel (33%).
Si 31% des voyageurs d’affaires estiment avoir un emploi du temps très chargé qui les dissuade de prolonger leur séjour pour le week-end, ils sont tout de même 26% à avouer être tentés par cette perspective. Mais, ils ne sont que 18% à rester pour le week-end, et dans ce cas, les motivations sont avant tout professionnelles : pour 47% d’entre eux, cela permet de nouer de meilleurs liens avec leurs homologues et leurs contacts sur place.
De la même façon, seuls 7% des voyageurs d’affaires profitent d’un déplacement pour faire venir leur famille, sauf lorsque la destination "en vaut la peine", ils sont alors 32% à inviter leur proche à les rejoindre. En effet, la plupart du temps les week-ends prolongés sont totalement improvisés (42%) et sont avant tout des moments à partager entre collègues (19%).

*Sondage en ligne réalisé via la Newsletter HRS du 18 février au 29 février 2016 auprès de 204 voyageurs d’affaires.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *