Jean Korcia : « Manor va bien… même si nous n’avons pas été aidés »

Distribution
Jean Korcia, président du réseau Manor

Lors des XXVe Journées des Dirigeants Manor à Marrakech, le président Jean Korcia a fait savoir que son réseau allait « bien » tout en pointant « les lamentables grèves » au printemps dernier d’Air France et de la SNCF qui ont « coûté si cher aux agences ». Alors que « la situation économique s’est malheureusement dégradée », le dirigeant a exhorté ses troupes à « utiliser les nouvelles technologies pour développer de nouveaux services ». Le réseau œuvre dans ce sens avec l’avènement d’ici l’an prochain d’un portail permettant de « développer les points de contacts avec le client ».

 

 

175 personnes étaient rassemblées du 19 au 21 octobre à l’occasion du congrès Manor à Marrakech. « Sur 70 adhérents, 63 étaient présents » se félicite Jean Korcia.

 

« Des grèves lamentables »

 

Dans son discours d’introduction, il a rappelé que le réseau volontaire va « bien voire très bien même si on n’a pas été aidés ». En cause, « les grèves lamentables du printemps dernier qui ont coûté si cher au contribuable mais qui ont aussi coûté une facture à nous, agences de voyages ». Pour Jean Korcia, « c’est la double peine. Non seulement le manque à gagner est considérable mais le temps passé à travers des solutions pour nos clients est incalculable ». Selon lui, « la situation est loin d’être apaisée à la SNCF comme chez Air France ». Le président de Manor veut « qu’on arrête de jouer impunément avec l’argent des Français ainsi qu’avec les nerfs des clients et des agences ».

 

« 2018 moins bonne que prévue mais autant d’incentives reversés aux adhérents qu’en 2017 »

 

Autre motif de d’inquiétude de Jean Korcia « la situation économique qui s’est malheureusement dégradée ». Conséquence : « l’année 2018 est moins bonne que prévue ». Une année qui devrait se clôturer aux alentours de 1,6 milliard d’euros de volume d’affaires. Manor devrait ainsi reverser l’équivalent de « 6 millions d’euros d’incentives » à ses adhérents, soit à peu près la même somme que l’an dernier. Le réseau se projette déjà en 2019 et espère voir son volume d’affaires « augmenter de 4% ».

 

L’importance de la technologie

 

Avec notamment le standard NDC qui oblige à faire du développement, le réseau a « ouvert une colonne investissement technologique ». Sous l’impulsion de Grégory Mavoian (Globeo Travel), des propositions seront faites prochainement. L’idée est de mettre en place un portail fournissant un maximum d’informations au client. « Nous allons développer les points de contacts avec les clients notamment via le mobile. Il s’agit du meilleur moyen pour les accompagner » indique Grégory Mavoian. Pour Jean Korcia, »les nouvelles technologies doivent être utilisées avant tout pour enrichir les relations que nous avons avec nos clients entreprises, les voyageurs d’affaires et nos fournisseurs ». « Avant, pendant et après le voyage, nous avons encore tout à inventer en matière d’expérience client et de satisfaction client. Tout reste à faire mais c’est un défi absolument passionnant » complète le président de Manor.

Quatre nouveaux adhérents en 2018, déjà deux pour 2019

 

Manor (85% d’affaires, 15% de tourisme) fédère 70 sociétés pour 320 points de ventes. En 2018, le réseau a enregistré l’arrivée de quatre nouveaux adhérents. Dès l’an prochain, deux autres agences : Oihana à Bayonne et Travel and Transport France à Saint-Priest (Rhône) rejoindront les rangs de Manor.

Rappelons qu’il existe deux catégories d’adhérents : les A qui réalisent plus de 10 millions d’euros de volume par an, et les B qui réalisent entre 2 et 10 millions d’euros.

Six commissions de travail dont deux nouvelles

 

Pour « plus d’efficacité », Manor a choisi de rajeunir ses commissions de travail et décidé d’en créer deux nouvelles.

 

Francis Gallo, Jean Korcia, Michelle Herbaut et Grégory Mavoian

 

C’est toujours Francis Gallo (Sembat Voyages), par ailleurs vice-président du réseau, qui s’occupe de la commission Transport. La commission Tourisme est confiée à Romain Cluis (Orsud SAS). Aurélien Rath (Cap 5) a en charge la commission Technologie. La commission Développement est sous la responsabilité Grégory Mavoian (Globeo Travel). Enfin deux autres commissions ont été créées. La commission Relations fournisseurs et Transmission d’entreprises est sous la direction de Lotfi Tazi (VPN) alors que la commission Relations publiques et manifestations est confiée à Michelle Herbaut (Mathez).

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *