L’agence Bourse des Voyages se lance dans la croisière

Distribution

Pour ce nouveau service, Bdv s’est allié avec l’acteur en ligne ABCroisière.
Néanmoins, la vente de forfaits souffre actuellement « d’un marché un peu mou ».
L’agence continue néanmoins à afficher une croissance à deux chiffres.
Après les vols et les séjours, Bourse des Voyages vient tout juste de se lancer dans la croisière (bourse-des-croisieres.fr). « Pour l’instant, nous travaillons en marque blanche avec Abcroisiere.com, précise Fabrice Dariot, président de l’agence en ligne. Il nous offre un service personnalisé. » Mais, ajoute-t-il, « nous pourrions nous ouvrir à d’autres acteurs ». Pour Fabrice Dariot, il faut passer par la sous-traitance dans ce secteur tant la croisière est un métier « technique ». Par ailleurs, l’agence qui a réalisé en 2003 un volume d’affaires de 13 millions d’euros pour un résultat brut de 400 000 euros (+ 50 %), souffre « d’un marché un peu mou » malgré « une croissance qui reste forte » (+ 40 %). Reste qu’il faut « dépenser plus pour soutenir le volume ». En effet, « si les vols secs marchent bien », les forfaits trouvent moins preneur cette année. Fabrice Dariot nuance toutefois son propos. « Pour des spécialistes de la dernière minute, les mois de mai, juin et septembre ne sont jamais très bons. » Une certitude, toutefois : « Le panier moyen baisse sensiblement. » Bourse des Voyages travaille avec une trentaine de tour-opérateurs qui « sont très contents de nous trouver tant la concentration des agences en ligne leur fait peur. Ceux qui réussissent avec nous sont ceux qui sont capables de s’organiser pour vendre en dernière minute et tous ne savent pas le faire ». Les producteurs « doivent aussi maîtriser le yield management pour savoir à quel moment ils doivent déclencher les ventes par le prix ». Il explique aussi que « les tour-opérateurs doivent garder le contrôle de leurs prix » et qu’il ne cherche pas à « négocier des exclusivités ». Côté destinations, la Croatie a le vent en poupe. « On reflète tout simplement les espoirs des TO. » Quant au package dynamique, il ne croit à son utilité que pour des voyages qui ne sont pas déjà commercialisés par des producteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *