La carte corporate, arme fatale des « cost killers » ?

La suppression des commissions aura un coût pour les entreprises. Notamment parce qu’elle induit la fin du fameux système de rétrocession des commissions, qui rendait – pour celles qui travaillaient de cette façon avec leurs agences – quasiment indolore le poste voyages de leur budget. D’où le succès croissant que connaissent des outils comme les Self Booking Tools ou les cartes de paiement dites « logées » car ils permettent de réduire fortement les coûts. Ce n’est pas par hasard qu’American Express vient de publier une étude (réalisée par Accenture) vantant les mérites de sa carte dite corporate en la matière. Ainsi, d’après cette étude, les entreprises utilisant cette carte pourraient réaliser jusqu’à 9 % d’économie additionnelle. Ce qui, par exemple, pour une entreprise dépassant 25 millions de dollars en frais professionnels par an, équivaut à la bagatelle de $2,25 M. Les informations contenues par les rapports d’utilisation de la carte corporate permettent d’une part aux responsables concernés de vérifier si la politique voyages qu’ils ont mise en place est bien suivie et, d’autre part, peuvent servir à donner plus de poids à l’entreprise dans ses négociations avec les fournisseurs (transporteurs, hôtels, location de voiture…). Il apparaît, à la lecture de l’étude, que c’est sur le poste « hôtellerie », qui représente en moyenne 21 % du budget voyages des entreprises (contre 43 % pour l’aérien), que la carte corporate permet de réaliser les économies les plus substantielles : quasiment 22 % de réduction.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *