La distribution accueille favorablement l’union Club Med-Accor

Distribution

L’entrée du groupe Accor au capital du Club Méditerranée (par le rachat des parts du groupe Agnelli et de la Caisse des dépôts et consignation) ne pouvait pas laisser la distribution française indifférente. Florilège de réactions de patrons de réseaux (*).
Philippe Demonchy, président de Selectour : « Ce rapprochement continue à donner du poids à la stratégie d’alliance que nous avons débutée il y a 4 ans. Dans les jours qui viennent nous verrons quelles synergies nous allons pouvoir dégager. Nous avons commencé à travailler avec le Club Med cette année et il semblerait qu’ils soient contents, qui plus est les ventes Jet tours progressent toujours chez Selectour. »
Jean-Pierre Mas, président d’Afat Voyages : « C’est bien d’avoir dans son capital un actionnaire qui soit du métier et qui n’a pas pour ambition d’attendre le bon moment pour revendre ses parts. Je pense que l’opération pérennise le Club, qui pourra donc poursuivre sa politique de développement. À mon sens, cela n’aura pas d’effet sur la politique de distribution de l’opérateur. Le Club est devenu notre 15e TO, en étant vendu par un nombre limité d’agences. »
Richard Vainopoulos, président de Tourcom : « On était quasiment sûrs que le Club allait changer de mains. Les 2 sociétés ont tout à gagner, l’un récupère un spécialiste du village club, l’autre pourra continuer à rénover son produit. Du point de vue de la distribution, je ne pense pas que cela change quoi que ce soit. »
(*) Jean-Claude Tacnet, DG de Carlson Wagonlit France, donc lié à Accor, et Antoine Cachin, sur le point de quitter la présidence du directoire de Thomas Cook France, n’ont pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *