La saison été pourrait être bonne… voire très bonne

Distribution

Si le baromètre des Entreprises du Voyage a montré sur le mois d’avril une légère baisse des réservations, sans doute liée aux élections présidentielles, depuis le début de l’année, il fait cependant état d’un vrai redémarrage de l’activité. Encourageant à quelques semaines des grands départs en vacances.

 

 

« Les gens ont lâché le frein » constate Richard Soubielle, vice-président des Entreprises du Voyage, qui évoque « un vrai redémarrage » de l’activité dans les agences de voyages.

La reprise s’est amorcée depuis l’été dernier. « D’abord avec les réservations pour les soleils d’hiver. Une clientèle plus faible en volume mais qui dispose d’un budget important et par conséquent moins affectée financièrement. Ensuite quand on s’approche de l’été s’ajoute une clientèle plus populaire sensible aux revenus et à la situation géopolitique » analyse Richard Soubielle.

Ce sont ces « clientèles populaires » qui vont commencer à réserver vers le mois de juin à la recherche d’un bon prix. Elles pourraient notamment se diriger vers les plages de Tunisie, destination qui entre le mois de janvier et le mois d’avril enregistre une progression de 225% en termes de réservations selon le baromètre des Entreprises du Voyage. « La Tunisie pourrait très bien figurer sur le podium des destinations les plus demandées dès cet été. D’autant plus qu’il y a les capacités et les stocks sur le marché français » estime le vice-président des Entreprises du Voyage.  Depuis le début de l’année, ce sont pour l’instant l’Espagne, la Grèce, l’Italie et le Portugal qui sont les plus réservés.

Une certitude, la saison d’été devrait être bonne pour les professionnels du tourisme. De là à dire qu’elle sera très bonne, c’est encore trop tôt. Car il faut attendre ces fameuses « clientèles populaires » qui réservent pour la plupart en dernière minute.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *