Le client de Lastminute anticipe plus son départ

Distribution

Ce n’est pas forcément dû à un changement des habitudes.
En mars, la croissance de Lastminute a été de 40 %.
L’absence de ponts ne devrait pas être handicapante.
Comme certains de ces concurrents, Lastminute.com constate une anticipation de plus en plus grande de la part des internautes. Pierre Paperon, DG du groupe, ne veut pas en tirer des conclusions hâtives. Il met en effet ce phénomène sur le compte des efforts tarifaires de son site et de ses partenaires qui influencent l’internaute pour réserver en avance. « L’œuf et la poule… » Par nature, Pierre Paperon se méfie d’ailleurs des statistiques comme le palmarès des destinations les plus vendues. « Cela dépend du positionnement marketing de chacun, je peux très bien choisir de mettre en avant le Kenya sur mon site. » Il note simplement que le client prend de plus en plus de temps devant son écran, souvent le soir, pour choisir son lieu de vacances – il vagabonde de continent en continent – et, ajoute-t-il, ce même internaute n’est pas forcément à la recherche des plus bas prix. Il remarque aussi que les réservations issues de la province progressent et que 80 % des ventes sont réalisés par téléphone. Quoi qu’il en soit, l’activité du site se porte très bien. « En mars, nous avons eu une croissance de 40 %, se félicite Pierre Paperon. Avec des pointes sur certaines journées à 60 %. Les fournisseurs sont satisfaits et le succès appelle le succès. » En outre, il estime ne pas être pénalisé par un mois de mai qui ne facilite pas les week-ends prolongés. « Les Français n’ont pas trop une culture de départ des ponts, ils sont plus sensibles aux séjours d’une semaine. » Et, ajoute-t-il, « en mai, c’est le moment pour les salariés d’écluser leurs derniers jours de congés ». Quant à son moteur de recherche « voyage sur mesure », il monte doucement. « Il est efficace là où les tour-opérateurs n’ont pas d’offre. » Il évoque aussi des futurs partenariats avec des réseaux traditionnels ou, pourquoi pas, avec des VPCistes comme La Redoute qui connaissent leurs clients et qui peuvent ainsi leur envoyer des offres ciblées avec des départs depuis les aéroports de province.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *