Le comparateur Kayak met sa technologie au service du voyage

Distribution

Plus qu'un comparateur, Kayak se définit comme une entreprise technologique au service du voyage. A l'occasion des 10 ans de l'entreprise du groupe américain Priceline, John-Lee Saez, directeur de Kayak France, revient sur ses principaux développements."Sur les quelque 300 personnes chez Kayak, 70% sont des ingénieurs (statisticiens, mathématiciens…) et travaillent sur la techno" souligne John-Lee Saez qui insiste sur "l'importance des taux de conversion" sans pour autant communiquer sur les chiffres. Présent en France depuis 2007, Kayak.fr propose l'accès à plus de 500 000 hôtels dans le monde, 550 compagnies aériennes, 3 millions d'offres de séjours, 320 tours opérateurs ou bien encore 36 000 lieux de location de voiture.
Le business model de Kayak repose sur "un modèle à la performance", autrement dit une commission prise auprès des différents partenaires, et non un coût par clic comme il est d'usage chez les autres interlocuteurs. "Ceci implique une stratégie d'acquisition plus fine et plus intelligente" indique John-Lee Saez.
En accédant aux données client des agences en ligne, Kayak propose "un avantage concurrentiel" à ses utilisateurs. En effectuant par exemple une requête sur un vol, celui-ci se verra proposer des tarifs aller-retour mais également aller simple car, explique John-Lee Saez, dans 10% des cas acheter deux allers simples revient moins cher qu'un aller-retour". "Ca coûte trop d'argent de multiplier les requêtes pour un seul booking. Les autres ne le font pas. Nous oui car nous sommes connectés à la source GDS, en l'occurrence Amadeus en Europe" poursuit le responsable. Autre avantage concurrentiel, la possibilité pour Kayak de remonter et mettre en avant les dernières promotions des compagnies aériennes.
Kayak se fait fort aussi de simplifier le processus de réservation. Ainsi nous avons divisé par trois le temps de réservation sur le site. Nous sommes passés de 9 minutes à 3 minutes entre le début de la requête et la réservation finale" affirme John-Lee Saez. Chaque année, ce sont 1,3 milliards de requêtes qui sont effectuées sur Kayak dont 30% proviennent d'un terminal mobile. Un chiffre qui va aller bien sûr en augmentant sachant que smartphones et tablettes "se développent cinq fois plus vite que l'être humain. En 2014, il y a plus d'applications mobiles que d'êtres humains dans le monde" remarque John-Lee Saez qui insiste aussi beaucoup sur la transparence des prix, "il n'y a pas de frais cachés", gage de sérieux et de crédibilité d'une entreprise. Kayak est aujourd'hui disponible dans plus de 30 pays et dans 17 langues. L'appli Kayak a été téléchargée plus de 35 millions de fois. Selon une étude Protourisme à propos de la notoriété des marques, Kayak est celle en France qui progresse le plus (+21%) en 2014
 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *