Le gouvernement va accroître les contrôles sur les comparateurs de billets d’avion

Distribution

Les contrôles des services de la Répression des fraudes vont être accrus à l'encontre des comparateurs de prix des billets d'avions, qui affichent très souvent des prix largement inférieurs à ceux effectivement payés par les consommateurs, indique mercredi la secrétaire d'Etat à la consommation Carole Delga dans une interview au Parisien.
 La DGCCRF (Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes) "a détecté de nombreuses tromperies dans les prix affichés par les comparateurs", indique Carole Delga dans l'entretien, en soulignant que "les consommateurs ont payé des prix supérieurs aux tarifs qui leur avaient été initialement annoncés". La ministre souligne que "c'est illégal" même si "ce type de pratiques était quasiment généralisé". La Répression des fraudes a dressé des procès verbaux à l'encontre des sites comparant les prix des billets d'avion qui ont été, selon Carole Delga, "transmis au procureur de la République" et les "comparateurs ont déjà modifié ou modifient actuellement leurs règles d'affichage". Selon Le Parisien, neuf procès verbaux ont été dressés par la DGCCRF à l'encontre de comparateurs (sans les citer) qui avaient affiché des prix sans tenir compte des frais de dossier, des surcoûts de bagages ou d'assurance  Mais les contrôles vont être encore renforcés: "j'ai demandé à la DGCCRF de réaliser de nouveaux contrôles dans les mois à venir pour vérifier qu'ils se mettent bien en conformité" a t-elle encore dit. Les autorités n'ont "pas détecté de pratiques similaires dans les autres secteurs" comme l'assurance ou l'hôtellerie a t-elle encore dit. "Ce ne sont donc pas les comparateurs de prix qui sont en cause mais uniquement ceux traitant du prix des billets d'avion".
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *