Le moteur de résa Nerus s’ouvre à des TO autres que « Thomas Cook »

Asia, Donatello et Fram sont accessibles via l’outil B2B.
Les agences peuvent réserver 433 nouveaux produits.
D’autres TO partenaires devraient suivre avant 2005.
En octobre prochain, cela fera un an que la plate-forme Nerus, l’outil de réservation multi-TO développé pour Thomas Cook, est déployée tant dans les 450 agences du réseau intégré que, plus récemment, sur le site Internet de Thomas Cook. Si au début, on ne pouvait trouver sur Nerus que des produits issus des brochures des tour-opérateurs « maison » de Thomas Cook France, à savoir Thomas Cook, Neckermann et Aquatours, l’heure est désormais à l’amplification de l’offre. On remarquera que cette ouverture à d’autres TO se fait tout de même avec un peu de retard, puisque la communication du groupe expliquait, en février dernier (Cf. QDT n° 2325 du 13/02/04), qu’elle aurait lieu « avant l’été 2004 ». Les nouveaux venus ne sont pas précisément des inconnus, puisque les trois premiers TO « non Thomas Cook » à être accessibles via Nerus sont Asia, Donatello et Fram. En tout, ce sont donc 433 nouveaux produits, issus des brochures hiver 2004-2005 des trois opérateurs précités, auxquels les agents de voyages Thomas Cook pourront accéder via leur outil B to B. Le but avoué d’un tel outil étant, à en croire la communication du groupe, d’être « une aide à la vente », de « permettre l’optimisation du service offert aux clients et l’amélioration de la productivité du réseau ». Toujours d’après les mêmes sources, « d’ici à la fin de l’année, d’autre TO partenaires de Thomas Cook intégreront ce moteur pour enrichir son offre ». Pour mémoire, Nerus permet d’effectuer des recherches multicritères en prenant en compte des paramètres tels que les dates, les destinations, les villes de départ, le nombre de pax, l’âge, le type de logement, le type de séjours, la marque du TO ou encore le budget. Il fournit ensuite une liste de produits correspondant à la recherche auxquels il associe des disponibilités.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *