Le réseau Tourcom a déréférencé deux voyagistes

Distribution

Top of Travel et Lusitania exclus.
Pas assez de volume d’affaires.
Le réseau Tourcom fait le ménage chez ses tour-opérateurs partenaires. Le conseil d’administration de Tourcom a en effet décidé de déréférencer Top of Travel et Lusitania, adhérents depuis quelques années. Cette mesure devrait prendre effet le 29 février prochain. « Les deux TO ont reçu des lettres recommandées leur signifiant la fin du partenariat », a annoncé Richard Vainopoulos, président du réseau. Pour lui, cette décision est irrévocable. « Les intéressés sont au courant depuis longtemps, car nous avons à multiples reprises évoqué le problème avec les TO. » Selon, le patron de Tourcom, « le problème, c’est le manque de volume d’affaires. Nous avons constaté que depuis deux ou trois ans, ce volume ne décollait pas. De plus, il n’y avait visiblement aucune possibilité d’évolution. Dans ce cas, nous ne pouvions plus travailler ensemble ». Les TO déférencés se montrent très discrets, pour le moment. « Nous sommes encore en train de négocier avec Tourcom. Jusqu’à présent tout se passait très bien », continue de croire Helmut Stuckelschweiger, PDG de Top Travel. Cyril Cottin, directeur de Lusitania, n’a voulu faire aucun commentaire sur la décision de Tourcom. Pour autant, cette décision n’a rien de définitif. « Si les TO s’engagent à développer les outils nécessaires pour faire décoller leurs ventes, ils pourraient être de nouveau partenaires dans six mois, ou un an. » Car Richard Vainopoulos estime que le réseau ne peut pas tout faire. « Si les TO en demandent beaucoup, il n’y a pas de raison d’en demander plus aussi. » Tourcom n’en est pas à son coup d’essai. Il y a quelques jours la Bourse des Voyages a fait les frais des exigences de Tourcom (voir notre édition d’hier). De plus, en novembre 2003, le réseau avait déjà exclu quatre tour-opérateurs. « C’est une démarche habituelle et normale », se justifie Richard Vainopoulos. Pour Top of Travel ou Lusitania, le niveau de vente devrait baisser sensiblement car « les agences Tourcom suivent habituellement les consignes de près », prévient le président. Lusitania pourra toujours compter sur l’Alliance pour vendre ses produits.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *