Le TO Visiteurs entre au capital d’Univairmer

Distribution
Jean Dionnet, président d'Univairmer

Dans le cadre d’une Assemblée Générale Extraordinaire qui s’est tenue le 28 mars, le groupe Univairmer (SAS Tourism Invest) présidé par Jean Dionnet annonce l’arrivée au capital du groupe Visiteurs à hauteur de 3%.

 

 

Un nouveau partenaire

 

Via cette prise de participation, les groupes Visiteurs et Univairmer entendent développer « de fortes synergies sur les prochaines années ». Rappelons que Présence Assistance via sa filiale Tess, Travel Lab, John Paul ou encore MisterFly figurent déjà au capital du réseau d’agences. Par ailleurs la SAS Frégate Tourisme dans laquelle les managers sont impliqués a fait l’acquisition de 8% complémentaires au sein du capital SAS Tourisme Invest portant ainsi sa participation à 21,7%.

 

 

Une augmentation de capital

 

 

Le groupe poursuit son plan de développement et a profité de cette AGE pour faire une augmentation de capital de 100 000 euros réservée à la SAS Frégate Tourisme. Cette augmentation de capital se fera par création de nouvelles actions et apport de cash. « Ces fonds permettront notamment de participer à une prise de participation au sein d’une startup orientée vers le Digital qui viendra compléter l’offre omni-canal de notre entreprise » indique Jean Dionnet, président d’Univairmer.

 

 

Une prise de participation chez Travel Auction

 

 

Afin d’amplifier son positionnement et sa présence sur le vecteur online et digital, le groupe Univairmer annonce également une prise de participation dans la société Travel Auction. Ainsi la plateforme de vente aux enchères des voyages de dernière minute apporte son savoir-faire sur la technologie, le marketing digital et les outils de gamification, alors qu’Univairmer apporte le sourcing des offres et les structures de réassurance pour le client (centre d’appels et agences physiques).

 

 

 

Plus de 500 000 euros de résultat consolidé

 

 

Concernant les comptes et les résultats, le groupe Univairmer annonce un résultat global consolidé (Ebidta) à + 506 739 euros (exercice clos au 31 octobre 2018) soit un ratio d’environ 2% sur le chiffre d’affaires. Ce résultat, explique Jean Dionnet, est « légèrement en recul par rapport au budget prévisionnel suite aux impacts liés aux grèves Air France et SNCF qui ont engendré de nombreuses annulations et reports ». Le groupe précise aussi que « l’ensemble des résultats n’ont pas été distribués et resteront en réserves permettant au groupe de renforcer plus encore ses fonds propres afin de faire face aux prochaines échéances de développement ».

 

 

Prises de commandes en croissance de près de 3%

 

 

Dans le cadre du nouvel exercice qui a débuté le 1er novembre 2018, Jean Dionnet distingue deux périodes différentes. Tout d’abord les mois de novembre et décembre sont « très en recul par rapport à nos prévisions et à notre budget. C’est principalement dû aux événements sociaux « Gilets Jaunes » qui ont largement freiné les prises de commandes sur ces deux mois ». Et puis, poursuit le président, il y a « les mois de janvier et février ont permis d’enregistrer de très belles performances avec des croissances importantes très au-dessus de nos prévisions budgétaires ».

En cumul, arrêté au 28 février et après quatre mois de prises de commandes, notre groupe enregistre « une croissance de 2,8% par rapport à N-1 soit en phase avec notre budget qui pour rappel a été construit sur une prévision de croissance de 3% ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *