Les assureurs de Flash Airlines vont avancer des indemnités

Distribution

Les familles des victimes du crash du Boeing de Flash Airlines vont recevoir des avances versées par les assureurs et réassureurs de la compagnie aérienne, se substituant ainsi au fonds d’avances des assureurs français, a-t-il été annoncé vendredi. La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) avait dit le 3 février son intention de créer un fond d’avances sur indemnisations pour les familles des victimes françaises d’un montant de 1,3 million d’euros. Celles-ci devaient, selon le voyagiste Fram et en concertation avec les autres TO parties prenantes dans la catastrophe de Charm el-Cheikh, d’abord concerner les familles les plus démunies, dans la mesure où ces dernières ne pouvaient avoir accès ni aux comptes des victimes ni à leur héritage, compte tenu de leur statut de disparu et non de personnes décédées. Les assureurs français n’interviennent pas dans la couverture de Flash Airlines qui est assurée auprès de la compagnie égyptienne étatique Al-Chark, elle-même réassurée sur le marché londonien des Lloyd’s. Après l’annonce de la FFSA, les assureurs de la compagnie aérienne ont à leur tour décidé de procéder au versement d’avances. Ils s’étaient rapidement engagés à indemniser les familles mais seulement à la fin de l’enquête. Après concertation sur les modalités pratiques de mise en œuvre de ces deux initiatives, la FFSA et les assureurs de Flash Airlines « ont convenu d’un dispositif unique financé » par ces derniers. Les familles des victimes doivent s’adresser au cabinet de Me Christian Baouckaert et Carole Sportes par courrier (42, rue de Washington, 75408 Paris Cedex 08) ou fax (01.53.89.56.34).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *