Les franchisés de NF montent au créneau

Distribution

Trois agences NF sous les bannières Afat et Thomas Cook.
Le développement des ventes Internet et de TUI en cause.
Les frais de dossier sont aussi dans le collimateur.
En début d’année, c’est une première dans le réseau : un franchisé a choisi de quitter Nouvelles Frontières pour rejoindre Afat Voyages pour l’une de ses agences (Melun) et Thomas Cook pour les deux autres (Chelles et Meaux). Une démission qui met en exergue le conflit latent qui existe entre les franchisés et le siège. Du côté de l’association des franchisés, si l’on souligne que « les taux de commission ont été relevés de 5 % à 6,5 % hors taxe » et que « les échanges avec Nouvelles Frontières restent courtois » – une réunion par mois est organisée – on avoue que ce contrat « n’a pas été signé de bon cœur » (*). Au banc des accusés pour les franchisés, le développement des ventes Internet qui échappent aux agences. Avec cette rancœur que certains produits promotionnels ne sont revendus que par le site Internet ou encore le fait que la brochure « randonnée et trekking » n’est accessible que par numéro de téléphone spécial mentionné dans la brochure « Circuits » pour le client. Toujours concernant ce qui échappe aux agences, les difficultés rencontrées autour « des ventes par téléphone commissionnées à 5 % » qui seraient « remises en cause » pour être traitées en direct par le siège. De plus, le lancement de TUI semble avoir été mal vécu. D’une part à cause du taux de commissionnement accordé aux agences ayant le droit de revendre TUI et de l’autre parce que certains produits Nouvelles Frontières n’ont pas de grandes différences avec ceux de TUI. Ce qui entraîne cette interrogation : « Paie-t-on le lancement du TO ? » Autre point d’achoppement : les frais de dossier ne sont pas touchés en intégralité mais commissionnés à 6,5 %. Avec, en filigrane, l’ouverture des vols Corsair à toute la distribution. Ainsi, le siège imposant la prise de frais de dossier, un franchisé explique avoir perdu un gros dossier Corsair au profit de Vacances Carrefour qui n’oblige pas le client à en verser.
(*) Nous n’avons pas pu joindre les responsables de Nouvelles Frontières au moment de notre bouclage.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *