Les groupements d’hôtels se mettent au GDS

Distribution

Châteaux et Hôtels de France et Inter-Hotel s’y déploient.
L’intégration est progressive et non sans obstacles.
Les premiers inscrits enregistrent déjà des retombées.
Deux regroupements d’hôtels indépendants s’installent sur GDS. Après avoir récemment signé un partenariat avec Otedis, Amadeus France intègre progressivement les établissements des chaînes Châteaux et Hôtels de France et Inter-Hotel (Cf. QDT n° 2463 du 1/12). « 80 hôtels sur un ensemble de 520 sont aujourd’hui disponibles sur Amadeus et plus de 200 supplémentaires devraient être enregistrés d’ici fin 2005 », confie Didier Jordanneau, directeur commercial de Châteaux et Hôtels de France. Pour Inter-Hotel qui comptera 243 unités deux et trois étoiles affiliées dans l’édition du guide 2005 (la sortie est prévue pour fin janvier), l’intégration est également échelonnée. « Aujourd’hui 78 hôtels sont sur GDS sous le code IT. Vingt de plus seront accessibles à la fin du mois et il faudra encore attendre six mois avant d’avoir la totalité de notre portefeuille disponible sur Amadeus », explique à son tour Anne Kerinvel, directrice marketing d’Inter-Hotel. La mise en route est donc longue et certains obstacles peuvent, en plus, venir freiner le processus. « Les hôteliers doivent remplir un dossier et accepter de mettre de la disponibilité sur GDS. Mais avec une capacité moyenne de 22 chambres, ils n’en voient pas toujours l’utilité. Ce sont souvent des restaurateurs et non des industriels et ils n’ont pas l’habitude de s’atteler à ce genre de tâche », indique Didier Jordanneau. Un travail de conviction reste donc encore à faire auprès des réticents du réseau d’Alain Ducasse. Les premiers inscrits, par contre, ont déjà enregistré des retombées. « Un mois après la mise en place sur Amadeus, plusieurs réservations étaient déjà effectuées », poursuit-il. Et ce n’est pas fini. Le regroupement de luxe prévoit de lancer sur GDS une grande opération de communication pour sensibiliser les agences à son offre. Inter-Hotel, lui, n’a pas ce genre de difficultés puisque le regroupement a nommé un intermédiaire en charge de faire le lien entre les hôteliers et Otedis.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *