Les groupes retrouvent le chemin des agences

Les adhérents du Snav constatent une augmentation de l’activité pour 2004.
VATF, Kuoni, STI Voyages et Jet tours confirment cette tendance positive.
La Tunisie, l’Egypte et l’Amérique du Sud sont plébiscitées mais en VDM.
Président du conseil professionnel des producteurs de groupes et de voyages spécifiques au sein du Snav, Dominque Vaucy constate bien une légère augmentation de l’activité en 2004 et évoque même une année 2005 qui devrait être bonne si rien de grave n’arrive d’ici là. « Il est vrai qu’avec la banalisation du conflit en Irak et la disparition du Sras, les groupes renouent plus franchement avec les voyages. Et cela se traduit par un exercice 2005 déjà bien amorcé en termes de demandes concrètes. » S’appuyant sur les témoignages de ses confrères spécialistes, Dominque Vaucy confirme par ailleurs le grand retour de la Tunisie au rang des destinations les plus demandées devant le Maroc, le Mexique, le Canada et la Chine, entre autres, qui reviennent en grâce auprès des clients. Pour lui, pas de surprise, le marché des groupes colle grosso modo à celui des individuels. « La Grèce est très en retrait et les réservations de plus en plus tardives », souligne-t-il. Même constat pour Patrice Caradec, DG de Vacances Air Transat, qui réalise aujourd’hui encore des cotations pour septembre et octobre prochains. « C’est plutôt une bonne nouvelle malgré tout. A nous de nous adapter et de donner de la valeur ajouté à nos programmes afin de les vendre plus chers », indique le DG qui note une progression de son CA groupes même si en proportion ils sont moins nombreux à concrétiser. Chez Kuoni en revanche, Marie-Christine Huot, directrice du service groupes, parle volontiers de demandes anticipées par rapport à l’année dernière, notamment sur la Laponie, l’Egypte, le Pérou, l’Afrique du Sud et les Caraïbes hispaniques. Idem chez STI Voyages dont la plupart des groupes se sont positionnés assez tôt. « 2005 s’annonce bien et plusieurs contrats sont déjà engrangés pour 2006 », confie Henda Kefi, responsable groupes chez le spécialiste. Même tendance positive chez Jet tours qui réalise l’essentiel de son CA groupes en été. « C’est logique, 70 % de nos groupes optent pour un séjour en Eldorador », explique le directeur commercial, Philippe de Saint-Victor. Le marché des groupes retrouve donc des couleurs, mais qu’en est-il côté budget ?
« Les groupes continuent de voyager mais pas partout… »
Annick Kinder, service groupes Norest Voyages à Strasbourg
« Quatre-vingt pour cent de nos groupes sont des clients incentive très fidèles à l’agence qui partent d’une année sur l’autre ou tous les 2 ans. S’ils ont encore quelques a priori sur des destinations du Moyen-Orient ou d’Asie – ce qui nous oblige à leur proposer autre chose –, ils n’ont jamais cessé de voyager y compris en long-courrier. Côté destination, l’Amérique du Sud est à la mode. Côté budget, les sociétés sont un peu plus prudentes en matière de dépenses mais pas autant que les associations ou les groupes scolaires qui, eux, ont tout revu à la baisse. Une chose est sûre dans tout cela, notre programme groupe 2005 est déjà bouclé. »
Patrick Wahbi, PDG de l’agence Overcome à Courbevoie:
« Mon agence est spécialisée dans l’organisation de congrès médicaux pour des groupes de 400 à 500 personnes qui continuent de voyager tout en étant très frileux par rapport à certaines destinations. De toute façon, comme la plupart d’entre eux voyagent peu en long-courrier, nous avons réparti les risques entre la France et quelques pays européens. En résumé, le marché des groupes reprend bien le dessus mais rien de comparable avec les chiffres ante 2001. »

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *