Manor condamné à créer une centrale de paiements

Distribution

Si Manor devait terminer l’année avec un volume d’affaires de 1,450 milliard d’euros, soit une augmentation d’environ 6% par rapport à 2006, son président Jean Korcia, à l’issue des XIVe "Journées des dirigeants" qui se sont tenues à Marrakech du 8 au 11 novembre, a aussi dressé les priorités pour 2008 : le choix d’une plate-forme multi TO, la création d’une centrale de paiements ainsi que l’augmentation du périmètre du réseau.En comptant le Cediv, Manor recense aujourd’hui 405 points de vente (63 licences). "Notre objectif est d’atteindre les 470 – 480 d’ici deux ans" souligne Jean Korcia qui s’est par ailleurs engagé au choix d’une plate-forme multi TO avant juin 2008. "Pour l’instant, Amadeus ne peut pas techniquement faire des tests en agence avec sa solution ALP. Ils se sont engagés à faire quelque chose pour nous, on verra…" poursuit le dirigeant. Autre priorité du réseau : la création d’une centrale de paiement avant la fin de l’année prochaine. "Nous sommes condamnés à le faire" affirme Jean Korcia. Et d’évoquer en substance l’agrandissement du réseau qui suppose "une nouvelle organisation". Manor s’apprête également à renégocier ses accords TO. Et notamment faire rentrer dans son périmètre Kuoni, Marsans ou Donatello. "Nous avons actuellement 22 TO référencés. Nous souhaitons revenir à une trentaine" a rappelé Jean Korcia. Concernant l’intégration au Cered, le conseil d’administration de Manor est très partagé. "Nous sommes prudents et attendons de voir ce que cela peut nous apporter" dit encore Jean Korcia. Le réseau volontaire qui a enregistré l’arrivée d’une nouvelle collaboratrice, Joëlle Darcourt, responsable des accords commerciaux, table pour 2008 sur une augmentation de "5 – 6% de son volume d’affaires, avec si possible un accroissement de la part tourisme" qui représente aujourd’hui "35%" de l’activité de Manor. Enfin, au terme de ces "Journées des dirigeants", Jean Korcia a parlé d’un "congrès vérité" où les agences ont pu exprimer publiquement leurs griefs vis-à-vis de leurs fournisseurs. "On s’est dit des vérités pour avancer ensemble" s’est félicité Jean Korcia.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *