Manor va dépasser les 1,5 Md€ de volume d’affaires en 2017

Distribution
La surcharge GDS Air France Manor
Jean Korcia a profité de son congrès pour rappeler aux "partenaires" de Manor qu'il ne resterait pas sans réagir face à ceux qui voudraient aller contre les intérêts de ses adhérents sans négocier.

Tout va bien pour Manor. Jean Korcia, le président du réseau volontaire, a profité de l’ouverture des 24e journées des dirigeants, le congrès annuel du réseau, organisé cette année à Milan du 17 au 19 novembre, pour indiquer à ses adhérents que la croissance était là et que les marges étaient revenues « au niveau d’il y a 10 ans ».

Manor enregistre de la croissance dans tous les secteurs d’activité

Concrètement cela se traduit (à fin septembre) par un volume d’affaires global en hausse de 5%, qui devrait représenter en fin d’année une hausse de 6% des commissions. Côté voyage d’affaires, le volume BSP est en croissance de 5%, celui réalisé avec la SNCF de 10% (malgré un Rail Display plutôt laborieux) et les bookings Amadeus Air Car Hôtel progressent de 16%. Côté activité tourisme (de 20 à 28% du total), la croissance constatée est également de 5%. Si tous les voyants restent au vert, le réseau devrait finir l’année 2017 en dépassant les 1,5 milliard d’euros de volume d’affaires.

Le réseau s’attaque au CAC40

Manor est un réseau volontaire un peu particulier. D’abord, de par son orientation très « business travel ». Ensuite de par ses critères plutôt élitistes d’admission. Il est presque plus facile de répondre favorablement aux ratios financiers d’accréditation Iata qu’aux critères d’admission Manor. Et c’est d’ailleurs ce qui explique sans doute que quand les critères Iata ont été durcis, les agences Manor ont passé le « cut » sans réel problème. Il existe deux catégories d’adhérents chez Manor. Les A et les B. Les B réalisent entre 2 et 10 M€ de volume par an et disposent d’une voix lors des votes. Les A sont au-delà des 10 M€, disposent de 5 voix et paient des cotisations 5 fois plus élevées. Sur les 72 licences (pour 320 point de vente), une vingtaine entre dans la catégorie A. C’est sans doute l’un d’entre eux qui a remporté cette année l’appel d’offres d’un très grand compte : en 2017, pour la première fois, un adhérent de Manor a remporté le marché d’une entreprise du CAC 40.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *