Marie-Josée (Fnac Voyages à Bordeaux) : « Je suis en colère »

Distribution

Après l’annonce par notre confrère l’Echo Touristique de la fermeture prochaine des 10 agences – 6 en Ile-de-France, 4 en province – du réseau Fnac Voyages, Marie-Josée Merceron, responsable du point de ventes à Bordeaux, nous donne son sentiment.

 

 

« On s’attend toujours au pire mais je ne pensais pas que ça irait aussi vite » explique Marie-Josée Merceron qui a ouvert l’agence à Bordeaux il y a 13 ans. Il est vrai que Fnac Voyages cumulait les pertes depuis plusieurs années maintenant. « Sauf notre point de ventes qui continuait de performer. Nous étions les seuls. Encore l’an dernier, nous affichions une croissance à ceux chiffres » constate la responsable qui dit avoir « beaucoup de colère » car selon elle, « la direction générale aurait pu faire des choses en amont, développer une autre stratégie plutôt que de couper définitivement sa branche voyages ».

 

L’agence Fnac Voyages à Bordeaux qui continue d’engranger les dossiers emploie trois personnes. C’est  l’effectif moyen par point de ventes au sein du réseau. « Il y a d’excellents vendeurs à la Fnac » indique Marie-Josée Merceron qui s’apprête à prévenir ses clients « en douceur » de la cessation d’activité. « La date butoir que l’on nous a donné est fin avril. Je pense qu’après, une cellule prendra le relais pour traiter les dossiers en cours » ajoute la responsable qui vend encore « des départs jusqu’en juillet ».

 

En spécialiste de la vente de week-ends culturels dans les grandes capitales européennes, Fnac Voyages travaille avec l’ensemble des TO mais aussi des réceptifs dans le cadre de voyages à la carte. « Nous faisons du cousu-main à destination d’une clientèle qui s’est renouvelée, diversifiée, et qui a besoin de conseil » complète Marie-Josée Merceron qui veut toutefois rester positive.

 

« J’ai 60 ans. Je suis en colère mais je ne pleurerais pas car il y a des choses plus graves dans la vie » affirme la dirigeante de l’agence bordelaise qui ne va pas laisser tomber sa clientèle. Quant à ses collaboratrices, elle estime qu’elles ont « une vraie valeur professionnelle » et qu’au final, il y aura « toujours de la place pour les gens qui sont professionnels ». « Nous allons rebondir » conclut Marie-Josée Merceron.

 

Sollicitée par notre part, la direction Voyages du groupe Fnac Darty ne répond plus. « La file de messages de la personne appelée est saturée » indique invariablement le répondeur. Le site Internet est quant à lui « momentanément indisponible ». Le début de la fin pour un réseau qui a vu le jour en 1981.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *