Nicolas Sarkozy : quels sont ses goûts en matière de voyage ?

Distribution
Nicolas Sarkozy lors du congrès du réseau Selectour à Jérusalem. Photo : DS

Invité à s’exprimer à la tribune lors du congrès Selectour qui s’est tenu du 5 au 9 décembre, à Jérusalem, l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a livré ses préférences en matière de voyage. Avec un attrait tout particulier pour la Méditerranée.

 

 

« J’aime la Méditerranée » avoue tout de go Nicolas Sarkozy. Pourquoi : « Parce que c’est le début et la fin, c’est là où le monde réussira la paix ou s’entrechoquera ». Pour l’ancien président de la République, la Méditerranée constitue  « la plus belle mer du monde, un paysage extraordinaire avec une culture séculaire ». Italie, France, Espagne ou Grèce, Nicolas Sarkozy affirme qu’il pourrait vivre dans tous les pays qui bordent la Méditerranée.

 

Plus que le soleil, c’est la lumière qu’aime l’ancien chef d’Etat. Raison pour laquelle il pourrait difficilement vivre en Grande-Bretagne. Pour des raisons historiques, l’Allemagne n’est pas non plus sa tasse de thé, « j’ai été élevé par mon grand-père qui a fait deux guerres et qui n’aimait pas les Allemands ». «En France, je connais peu d’hommes qui disent à leur femme : chérie, je t’ai concocté un p’tit week-end, on part  à Francfort » ajoute celui qui est aujourd’hui administrateur d’AccorHotels.

 

En France, Nicolas Sarkozy cite volontairement le Mont-Saint-Michel, « c’est comme un miracle ». Mais sa passion, elle est pour le Maroc, « un pays qui a la chance d’avoir un très grand roi et qui possède une culture particulièrement riche ». La Syrie, « avant d’être embarquée dans cette folie guerrière », est également un pays extraordinaire. « Damas est la plus belle capitale qu’il m’ait été donné l’occasion de visiter » ajoute encore l’ancien président de la République qui ne se lasse pas non plus des musées et de l’architecture d’Abu Dhabi. A propos de la capitale des Emirats Arabes Unis, il évoque la future Maison d’Abraham qui doit être construite en 2022 sur l’île de Sadiyaat. Cet édifice réunira en un même lieu une immense église, une mosquée et une synagogue. Une manière de promouvoir le dialogue inter-religieux. « Ca vaudra le coup d’aller voir » assure Nicolas Sarkozy qui réserve son prochain voyage « touristique » pour le site préhistorique de Tell Halula en Syrie.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *