Orchestra devient la nouvelle plateforme unifiée de l’offre « loisirs »

Distribution

A la faveur de l'arrivée d'un nouveau fonds d'investissement, Orchestra compte passer à la vitesse supérieure. Comme l'explique Christian Sabbagh, son président, "l'intérêt est que désormais, nous avons une nouvelle vision stratégique à 5 ans". De quoi s'agit-il ?"Nous voulons devenir la plateforme unifiée des loisirs" explique le patron d'Orchestra. En d'autres termes, l'interface Orchestra qui, jusqu'ici, proposait essentiellement l'offre des TO va s'ouvrir à l'intégralité de l'offre "loisirs" avec de l'hôtellerie, de l'aérien, du train. L'interface continuera également à proposer le package dynamique mais prévoit aussi de permettre le pré-pakaging. Le tout avec des solutions de back office totalement transparentes. Comme l'indique le patron d'Orchestra, "nous voulons vendre tous les produits loisirs", tout en proposant "la gestion des produits vendus". D'ici peu de temps, la location de voitures complètera également la palette de contenus proposés. En résumé, Christian Sabbagh explique : "via le nouvel Orchestra, nous allons permettre aux vendeurs de construire tout ce qu'ils veulent et de le distribuer sur leurs propres canaux !". Bref, Orchestra est en train de mettre en place le couteau suisse de l'agent de voyages. Et aux esprits chagrins qui lui opposeraient la concurrence déloyale face aux TO, il explique : "un tour-opérateur, s'il veut se distinguer, il doit le faire avec ses produits à valeur ajoutée comme les circuits originaux ou les séjours à la carte".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *