OUI.sncf : un an déjà et une croissance des transactions de 12,5%

Distribution

Dix-huit ans après sa création, et un an après être passé de Voyages-sncf.com à OUI.sncf, le leader des sites de e-tourisme poursuit sa croissance avec une augmentation de 12,5% des transactions en France et en Europe cette année par rapport à 2017. Son audience atteint 16 millions de visiteurs uniques par mois et sa notoriété a progressé de 14 points depuis le lancement de OUI.sncf.

 

 

 

« Je suis très fier de fêter aujourd’hui le premier anniversaire de OUI.sncf, à un moment très particulier de notre histoire. Nous faisons « pivoter » le premier e-commerçant français d’un moteur de recherche à un moteur conversationnel, d’un site transactionnel à un site relationnel. Les chiffres montrent que nous avons réussi notre pari. Notre objectif est de rendre le plus simple possible les voyages de nos millions de clients : nous nous en donnons les moyens en innovant sans cesse, à l’écoute de leurs attentes et notre écosystème. En ce sens, nous renforçons notre mission sur les services de mobilités. Notre client est aujourd’hui multimodal, OUI.sncf doit le devenir aussi », commente Alexandre Viros, directeur général de OUI.sncf.

 

 

« Notre boussole, c’est la croissance du nombre de voyageurs. Nous nous sommes réinventés pour nous adapter aux nouvelles attentes de nos clients, pour offrir du choix et faire simple. Car le choix, c’est la liberté ; l’offre qui convient à chacun, selon ses moments, ses envies, ses besoins », précise Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF. « Sur OUI.sncf, nous ouvrons le choix à des modes de transports complémentaires au train, nous construisons des combinaisons multimodales attractives pour mieux répondre aux différents besoins de mobilités. Et pour faire simple, il faut sans cesse écouter les clients, les regarder, les connaître, tester et améliorer. C’est notre méthode pour que le simple soit toujours plus intuitif ».

 

En octobre dernier, la part des commandes (57%) effectuées sur l’application OUI.sncf a dépassé celles du site.

 

 

OUI.sncf a par ailleurs dévoilé les résultats d’une étude menée en exclusivité avec l’institut CSA sur les Français et les outils conversationnels. A l’heure où ces outils et les robots changent les normes des interactions, et où l’Intelligence Artificielle permet de faire converser hommes et machines avec toujours plus de pertinence, les Français ont des attentes bien précises sur ces questions.

 

Le portrait du robot idéal par les Français :

R2D2 et Wall-e : les deux robots chouchous des Français

  • R2D2 assistant idéal pour près d’1/3 des Français (32%) devant Wall-e (20%)
  • Wall-e en 1ère position chez les moins de 35 ans (32%)
  • Près d’1 Français sur 2 préfère converser avec un robot qui reste un avatar imaginaire tout en ayant quelques traits humains (47%)
  • Le robot idéal pour les Français ? Plutôt féminin pour 43%, mais surtout jeune et expressif (87%)

Les Français face aux robots : polis mais plus exigeants

  • Des robots traités avec politesse par une majorité de Français (62%)… qui sont cependant plus nombreux à attendre le même niveau de courtoisie que de la part d’un humain (82%).
  • Près d’1 Français sur 4 a déjà eu une conversation avec un robot en pensant qu’il s’agissait d’un humain (24%).
  • 78% des Français prêts à suivre les conseils d’un robot sur l’ensemble d’un parcours d’achat jusqu’au paiement.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *