Paris Normandie choisit de rester chez Manor

Distribution

Le mini-réseau est composé de 17 points de vente.
« L’ensemble des incentives est reversé aux adhérents. »
Jean Korcia : « proposer de nouveaux produits aux clients. »
A un peu plus d’une semaine de sa convention (du 10 au 14 décembre, aux Seychelles, à l’hôtel Meridien Barbaron’s), le GIE Manor vient de recevoir une bonne nouvelle : Voyages Paris Normandie (VPN) vient de renouveler sa confiance au réseau. Dans un communiqué, le PDG du mini-réseau (17 points de vente, une soixantaine d’employés et quelque 30 millions d’euros de volume d’affaires), justifie son choix. « La question s’est posée dans la mesure où une autre agence dont je suis propriétaire, Mille et Une Nuits, en Ile-de-France, est membre de Selectour. De plus, comme VPN réalise 70 % de son volume d’affaires en ventes tourisme – alors que le GIE Manor conserve une prédominance business –, j’étais en droit de savoir quel était le meilleur réseau pour mes agences. » Il précise : « J’ai étudié les conditions d’adhésion de Selectour, j’ai envisagé la franchise Havas et parlé avec les membres de l’Alliance.T et des autres réseaux indépendants, j’ai fait des simulations dans tous les sens… Je me suis aperçu qu’il valait mieux que VPN reste au sein de Manor. » Les principales raisons sont financières : « Manor étant une structure légère, elle reverse l’ensemble des incentives à ses adhérents, ce qui n’est pas le cas des autres réseaux. Et c’est vrai aussi qu’il règne chez Manor une convivialité sans égal. » On comprend mieux ainsi le thème choisi pour les 12e « Journées des dirigeants”, la diversification. « Il nous faut d’urgence, dans chacune de nos agences, sensibiliser nos collaborateurs aux nouveaux produits et aux nouveaux services qu’ils peuvent proposer à nos clients », explique Jean Korcia, président du réseau. Il précise : « Des clients que nous ne pouvons plus attendre dans nos agences, que nous devons aller chercher jusqu’à leur bureau ou leur domicile, en leur proposant des services innovants, des produits nouveaux. » Par exemple, « les vacances en France et le tourisme réceptif, qui seront analysés lors de la convention pour rechercher les possibilités de diversification ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *