Partenariat marketing : Selectour Afat veut créer le package « all inclusive » pour TO

Distribution

Laurent Abitbol, président du réseau, s’est exprimé lors d’une conférence de presse aux Forces de vente loisirs à Bangkok. Il veut revoir les budgets marketing avec les TO, créer une marque puissante, lancer une campagne TV en février.  Et organiser le prochain congrès, après Québec à… Lyon.
 ‘Etablir des rapports gagnant-gagnant’ avec les fournisseurs. Laurent Abitbol l’avait dit le 29 juin à son arrivée à la tête de Selectour Afat. Si le retour à la commission HT a aplani les relations entre le réseau et les tour-opérateurs, le président de Selectour Afat veut aller plus loin. Il a l’intention de leur proposer un nouveau partenariat marketing.

« Entre les trois Forces de vente annuelles (2 loisirs, 1 affaires), le congrès, les salons et les autres opérations, les TO sont sollicités tout le temps. Je veux leur proposer un package all inclusive, c’est-à-dire une enveloppe marketing globale incluant plusieurs opérations. Comme cela, ils peuvent construire leur budget marketing à l’année ». Partenaire TO du réseau, le patron de Voyamar/ Aerosun sait de quoi il parle.

Se retrouver moins loin
Cela pourrait vouloir dire revoir la fréquence des Forces de vente. « on peut aussi les faire moins loin, dans des destinations méditerranéennes » suggère le président. Cet  outil de formation, qu’il considère pour ses propres agences comme « une récompense du bon vendeur », doit attirer plus de monde.

« 120 personnes (à Bangkok) sur les 4.000 agents de voyages du réseau, ce n’est pas assez » dit celui qui se voit déjà lancer un événement d’envergure « avec 600 à 700 participants ». Soit près du double d’aujourd’hui, car « avec les deux sessions  loisirs et l’affaires, on est à environ 350 personnes, pas loin de 10% du réseau » précise Laurent Maucort, DG de Selectour Afat.

« Amener la notion de réussite plus haut (en ce qui concerne le nombre de participants) est un objectif que je me fixe pour mon mandat » indique le président du réseau. Et d’annoncer qu’il veut organiser le congrès 2017 de Selectour Afat à Lyon, toujours afin de compter plus de participants.

Deux campagnes télé
Le réseau prépare une campagne télé en deux vagues, février et mai 2017 pour 2 M€. Avec quelle marque ? Cela dépendra du résultat du conseil d’administration du 13 octobre à Tunis. « Il me faut 11 voix pour que mon projet de ne  garder que le nom Selectour soit entériné » explique Laurent Abitbol.

S’il comprend l’affect autour du nom Afat, il explique que le nom Selectour est, selon deux agences de communication, mieux adapté à une stratégie de recherche de notoriété. « On peut gagner jusqu’à 30% de budget communication » avec ce nom seul. « L’impact sur le destinataire de la pub exprimé en GRP est plus fort » ajoute Laurent Maucort.

Des enseignes conservées
Les agences devront-elles afficher le nouveau logo? "Pas nécessairement, répond le président,on m'a assuré que la cohabitation des deux n'est pas gênante." Et pui "70 volontaires (sur 800) se sont manifestés pour rénover leurs agences. Cela se fera avec le nouveau nom si on arrive à 11 voix" précise-t-il. Seraient conservés les codes couleur actuels (gris et mango). "Mais on enlèvera la petite musique des pubs !" 

Toutefois, tout cela (budget campagne télé, changement de nom, etc.) doit "se décider en consiel d'administration", rappelle le président. Rendez-vous donc le 13 octobre pour en savoir plus.

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *