Pèlerinage à La Mecque : il faut « normaliser le secteur des voyages »

Distribution

Appliquer formellement la législation en matière d’opérateurs de voyage.
Faire disparaître certains rabatteurs et structures associatives indignes.
SOS Pèlerin va publier sur son site une liste de TO jugés recommandables.
Les autorités françaises vont appliquer strictement la législation en matière d’opérateurs de voyage pour assainir le marché du pèlerinage annuel des musulmans à La Mecque. « Nous avons décidé d’appliquer tout à fait formellement la législation en matière d’opérateurs de voyage », notamment pour les associations, souligne le chef du bureau central des Cultes Didier Leschi. « Notre volonté c’est de normaliser ce secteur en appliquant strictement la loi et en ne laissant plus une sorte de tolérance pour un certain nombre d’opérateurs, ainsi que de travailler avec les autorités saoudiennes pour parvenir à une amélioration », a-t-il ajouté. L’objectif est de faire disparaître certains rabatteurs et structures associatives qui font du commerce sans autorisation, dans des conditions « indignes » pour les fidèles.
Zakaria Nana, président de SOS Pèlerin, association créée après des difficultés survenues lors du pèlerinage 2005, s’est félicité de cette initiative. « Nous réclamons cela depuis un an et demi », a dit M. Nana. SOS Pèlerin va publier sur son site (sospelerin.org) une liste d’opérateurs jugés recommandables.
Parallèlement, les ministères des Affaires étrangères, de l’Intérieur, des Transports et du Tourisme, dont des représentants se sont réunis la semaine dernière vont rééditer une brochure d’informations en français et en arabe pour les pèlerins. Il était plus que temps que les autorités se penchent sur ce problème qui gangrène l’économie des agences « ethniques ». Quelque 27.000 fidèles venus de France, dont 6.000 de nationalité française, ont participé au dernier pèlerinage achevé début janvier. Seize pèlerins de France y avaient été tués dans l’effondrement d’un hôtel et une bousculade. Cette année, le pèlerinage commencera début décembre et coïncidera partiellement avec les vacances scolaires de fin d’année.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *