Pour Laurent Abitbol, une agence de voyages rénovée « c’est 25% de CA en plus »

Distribution

La décision de changer "Selectour Afat" en "Selectour" a été prise vendredi dernier au club Voyamar "les Orangers" à Hammamet par le conseil d'administration du réseau. Parmi les 17 administrateurs – dont 2 excusés (Dominique Beljanski et Jean-Michel Penchard) – 12 ont voté pour…
 

Et 5 ont voté contre, soit "par affectif" comme l'explique Laurent Abitbol, président de Selectour, soit parce qu'ils pensent "que la simplification de marque n'est pas une bonne chose". Mais une fois le vote passé "tout le monde était content" s'est-il félicité.
Cette décision va d'ailleurs dans le sens d'une étude récente réalisée à la demande du siège et qui montre que la notoriété assistée de la marque "Selectour" arrive en tête des choix (55%), suivie de "Selectour Afat" (35%) et "Afat" (19%).
 
"Les équipes du siège sont motivées et contentes" de ce résultat a encore dit Laurent Abitbol. De plus, par le biais d'une alchimie que seuls les rois de la communication et du marketing peuvent comprendre, le coût de la communication devrait être moins élevé avec un nom de marque plus court. Ainsi, "une campagne d'un million d'euros sur la marque "Selectour Afat", ne coûterait plus que 700.000 euros avec "Selectour" seul".
 
Le président de Selectour aimerait aussi harmoniser toutes les enseignes "d'un coup", mais certains qui viennent tout juste d'achever la rénovation de leur agence grincent un peu des dents. Certes, les coûts des travaux "sont chers (1.000 euros le m2)", mais une agence nouvelle "c'est 25% de CA en plus et tout de suite" comme il a pu le constater avec les agences rénovées de son propre réseau, Havas Voyages. Il ajoute : "Malheureusement, nous ne pourrons pas subventionner nos agences pour la rénovation de leurs points de vente, car le réseau n'en a pas les moyens".
 
Côté communication, plutôt que de faire deux campagnes TV, "peut-être n'en ferons-nous qu'une" détaille le patron de Selectour et, "avec le reste du budget, nous changerons les enseignes de toutes nos agences". Ce sera décidé dans la semaine. L'harmonisation des enseignes, "ce serait bien que tout soit fait dans les 3 ou 4 mois qui arrivent". Il indique également que le budget total de la communication sera de 2 millions d'euros.
 
Côté publicité, Selectour va mettre en place une stratégie de marque qui met en valeur les hommes, surtout que les agences traditionnelles "reviennent à la mode". "Nous avons tous les mêmes produits, la différence c'est nous ! La campagne est vraiment belle !" a t-il conclu. Elle sera présentée à l'occasion du congrès à Québec, du 4 au 7 décembre prochain.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *