Pourquoi le site Viagogo est accusé de pratiques commerciales trompeuses

Distribution
Nombreuses sont les critiques contre le site : pratiques commerciales agressives et trompeuses, vente sans autorisation, frais cachés... ©Adobe Stock

L’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir vient de porter plainte contre le site de vente de billets Viagogo pour « pratiques commerciales agressives et trompeuses ».  

 

Les victimes se comptent, a priori, en nombre. Une plainte a été déposée mardi 18 février par l’association UFC Que Choisir contre le site Viagogo, spécialisé dans la vente en ligne de billets pour des événements (concerts, compétitions sportives ou festivals).

 

En cause, ses « pratiques commerciales déloyales, trompeuses et agressives » et sa revente de billets sans autorisation. « Jouant sur la soi-disant rareté des places disponibles, le site multiplie les alertes, les chronomètres oppressants, les messages biaisés pour précipiter l’acte d’achat du consommateur, tout en lui occultant l’information essentielle, à savoir le prix », alarme l’association de défense des consommateurs dans un communiqué.

Des frais supplémentaires cachés

Au delà des messages considérés comme agressifs, tels que « Il ne reste plus que X billets » ou « 02:15 restante(s) pour compléter l’achat » , le site est également accusé d’avoir menti sur le prix final du billet, en ajoutant des frais connus du consommateur qu’une fois la commande validée.

 

À cela s’ajoute également la revente de billets sans l’autorisation des organisateurs d’événements. Conséquence, de nombreux supporters paient au prix fort des billets sans pouvoir accéder à l’événement. « Les organisateurs sont également victimes du site. Les fans et supporteurs se retournent vers eux pour avoir des explications. Pourtant, aucun des nombreux organisateurs contactés par l’UFC Que Choisir n’a donné d’autorisation pour que leurs billets se retrouvent sur ce site », précise l’association.

 

Face à ce constat, l’association appelle à boycotter le site Viagogo et à privilégier des billetteries officielles. À ne pas conseiller à vos clients, donc.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *