Sabre France lance une solution des MCO automatique

Distribution

Gratuit pour les clients du GDS.
Une solution approuvée par Iata.
Sabre propose aux agents de voyages français une solution d’émission automatique de MCO (Miscellaneous Charge Order, bon pour services divers) approuvée par Iata France. Pour Claire Gagnière, directrice générale de Sabre France, ce « niveau d’automatisation » permet à l’agence de se concentrer sur le conseil. Jusqu’à présent, rappelle le GDS, les agents de voyages devaient suivre plusieurs étapes d’écriture manuelle, de validation de document (MPD) et de compte-rendu pour la gestion de frais tels que les surclassements, les billets au départ d’aéroports distants, les excédents de bagages, les renouvellements de cartes d’abonnement, les locations de voitures, les réservations d’hôtels, les visites. Cette solution, mise gratuitement à la disposition de tous les agents Sabre, est jugée par le GDS simple d’utilisation : trois écrans doivent être complétés par les agents de voyages. L’un d’informations générales indiquant le type de service traité, un autre de tarification fournissant les taxes facturées par chaque compagnie aérienne par type de services et le dernier permettant l’émission du document par l’utilisation du standard ATB2 d’impression. Ce processus d’impression, « qui remplace l’écriture manuelle, plus clair et plus lisible, réduit considérablement les erreurs potentielles ». Un message comptable (IUR) spécifique au MCO « est également mis à la disposition des systèmes de gestion ». Pour Jérôme Bonnin, directeur du BSP France, « cette étape est importante pour Sabre et Iata dans la recherche permanente d’automatisation des process et de suppression des opérations manuelles ». Il ajoute dans un communiqué : « Nous espérons que les agences équipées Sabre utiliseront pleinement cette nouvelle possibilité et nous remercions les équipes de Sabre et d’Iata qui ont mené à bien et rapidement les tests. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *