Sabre « veut briser le monopole » d’Amadeus en France

Distribution

Sabre continue sa patiente progression sur le marché français. Le GDS annonce avoir signé avec plusieurs nouveaux clients : Croisières et voyages (Croisitour), Fnac Voyages, Tourism Invest, et PSLB Voyages (groupe Eurafrique).Bernard Molle, directeur commercial de Sabre, est confiant. "J'ai signé ces nouveaux dossiers et c'est encourageant et je suis en pourparlers avec d'autres et c'est très encourageant". Parmi les clients "historiques" de Sabre, on retiendra Manor, Tourcom depuis décembre 2012, et le Cediv depuis avril 2013. Mais Sabre ne compte pas en rester là. Car s'il est N°1 à l'échelle mondiale, le GDS n'arrive qu'en troisième position en France avec environ 5 à 10% de parts de marché, derrière Amadeus et Travelport. "Le gros du marché est tenu par Amadeus" déplore Stéphane Aïta, vice-président Europe de l’Ouest, "c'est un monopole qu'il faut briser". "Notre position de challenger nous y autorise et nous y oblige", dit-il encore, lui qui vise 25% de parts de marché en France d'ici cinq ans. Pour ce faire, Sabre dispose de plusieurs atouts, techniques et marketing, mais aussi une enveloppe financière supplémentaire conséquente et spécifique pour se déployer en Europe. De plus, poursuit Bernard Molle, "nous faisons la différence" avec les autres GDS sur plusieurs aspects. Comme par exemple "sur la fluidité et la rapidité des changements sur un dossier". Mais aussi sur les services annexes, les Red Apps, la gestion des groupes qui sera en service début 2014 ou encore des améliorations sur la location de voitures. Enfin, à retenir que Sabre va définitivement supprimer le cryptique et les ATB.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *