Salon des voyages Perraud : 100 000 euros de commandes enregistrées

Distribution
Pierre Perraud et Corinne Bonnaffoux.

L’édition 2018, 6e du nom, restera pour Perraud Voyages un bon cru : responsables de groupes et individuels étaient au rendez-vous ce jeudi 18 janvier à Grenoble Alpes Congrès, pour s’informer. Pour acheter aussi. Le montant total de commandes frise cette année les 100 000 €. 

Une vitrine pour Perraud Voyages

«Ce salon est une vitrine pour Perraud Voyages. C’est aussi une façon d’afficher la pérennité de notre entreprise qui avait été fragilisée voilà quelques années» avance d’emblée Pierre Perraud, directeur de clientèle de l’autocariste. L’enjeu est en effet d’importance en termes d’image pour l’entreprise qui ne dispose aujourd’hui que d’un point de vente, situé au siège social (Tullins). « On a besoin de ce salon pour faire connaître nos voyages et se distinguer, confirme Corinne Bonnaffoux, directrice tourisme de l’enseigne (VA 2017 : 4 200 000 €). Mais c’est aussi pour nous une façon de toucher une clientèle qui ne voyage pas en autocar ».

Si elle compte encore 21 sorties à la journée et 54 séjours en autocar, la brochure Perraud Voyages 2018 décline en effet 33 programmes aériens et six croisières. Et sa clientèle, de plus en plus individuelle, apprécie. « En GIR, nous sommes aujourd’hui à 70 % de voyages en autocar et 30 % de voyages en avion alors que ce ratio était encore il y a peu de 80/20 % » souligne l’Iséroise, tout sourire.

Les ventes individuelles en forte progression

Le GIR a en effet la côte chez Perraud Voyages : les ventes individuelles affichent une progression régulière depuis quatre ans. «De successivement + 20 %, + 20 %, + 19 % et + 10 % » détaille Corinne Bonnaffoux.

Côté exposants (60 cette année, dont 14 TO) et partenaires de l’autocariste, on s’en frotte évidemment les mains. Et le salon semble booster ces bons résultats. «Systématiquement, nos ventes augmentent suite au salon, constate Anaïs Dufour, commerciale Rhône-Alpes de Visiteurs. Le TO y vient depuis trois ans. « Cela nous permet de mieux nous faire connaître sur un secteur porteur. Il y a un vrai potentiel sur Grenoble» avance la jeune femme. Même son de cloche du côté du groupiste Quartier Libre qui était là pour la seconde année. «Notre partenariat avec Perraud Voyages est grandissant. Surtout en GIR. De deux programmes en brochure l’an dernier, nous sommes passés à quatre cette année» indique Julie Mazziotti, sa commerciale agences Auvergne Rhône-Alpes. Elle escompte bien sûr aussi enregistrer des groupes. Un créneau horaire (9h-10h) leur avait d’ailleurs été dédié avant l’ouverture de ce 6e salon au grand public. Et ils furent au rendez-vous. «Nous avons toujours procédé ainsi, et cela fonctionne bien» explique Corinne Bonnaffoux, à la tête d’une équipe de six permanents.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *