Selectour Afat Bleu Voyages, bientôt partenaire d’Easyvoyages ?

Distribution

Le réseau d'agences Selectour Afat Bleu Voyages (250 salariés) affiche un volume d'affaires en croissance (147 millions d'euros en 2012, 180 millions en 2013) et un secteur affaires toujours prédominant (70% du volume). Mais pas question de lâcher ses 20 agences loisirs, même s'il s'agit de rechercher aujourd'hui plus de convergence avec le net. Étonnant de voir Jean-Pierre Nadir, fondateur d'Easyvoyages (à gauche sur la photo), intervenir en séance plénière lors de la 7e convention Bleu Voyages organisée à l'Ile des Embiez le week-end dernier ? Pas tout à fait. Car si Jean-Pierre Lorente, PDG de ce réseau qui compte aujourd'hui 20 agences loisirs et 7 plateaux affaires (Lyon, Grenoble, Bourgoin-Jallieu, Nice, Ajaccio et Paris) a rappelé aux 170 collaborateurs et 60 partenaires présents combien il croyait toujours à la force des agences physiques qu'il a choisi désormais d'embellir (5 l'ont été depuis 2013, à raison de 30.000 à 50.000 euros d'investissement par agence), il ne fait désormais plus de mystère sur la nécessaire convergence avec Internet. Des discussions sont d'ailleurs en cours avec Easyvoyages. "On aimerait partager une expérience pour que chacun trouve des relais de croissance, des pistes ont déjà été évoquées, mais tout reste à construire" résume Jean-Pierre Lorente. En attendant, le réseau poursuit son développement avec 12 salariés en plus cette année, un service groupe/mice aujourd'hui prêt à déployer des croisières thématiques avec l'arrivée d'Anne Gomet, ex-Océa (la première croisière s'est faite pour Sciences & Avenir en Norvège et en Écosse), et un service affaires réorganisé. "Désormais, nous distinguons les commerciaux chasseurs d'affaires (au nombre de 3) et ceux qui accompagnent les entreprises clientes (ils sont six)" explique Jean-Pierre Lorente. Et cet "optimiste de l'action" reste bien sûr à l'écoute de toute opportunité de croissance externe. "Il y a encore des affaires en Rhône-Alpes" glisse le patron. Affaire à suivre…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *