Son directeur l’affirme : « TQ3 France sera profitable en 2007 »

Distribution

Après les propos de Régis Chambert.
Marché des PME : nouvel eldorado ?
Arnaud Ameline, directeur général France de TQ3, ne veut pas polémiquer. Néanmoins, il ne pouvait rester sans réaction à la lecture des propos de Régis Chambert, vice-président d’AEV, parus dans notre édition du 24 juin. « Sur un marché concurrentiel comme la France, on trouvera toujours moins cher que nous. A la limite, les nouveaux entrants n’ont plus de prix puisqu’ils achètent des parts de marché. Il y a des métiers où c’est hyper vérifié, on pourrait dire qu’ils travaillent à perte, je n’ai pas envie d’entrer dans ce schéma-là. Je suis agacé mais pas trop anxieux », déclarait-il. En réponse et même s’il ne peut pas citer de clients, Arnaud Ameline tient à préciser qu' »AEV est parfois moins cher que TQ3 France ». Il note que « beaucoup d’appels d’offres concernent des clients d’AEV ». Ce qui fait la différence ? « Le front office, tout ce qui va être accompagnement. Nous devons être des gestionnaires de compte au service du client. » Il précise : « On va droit vers un monde de très haute technologie, le ‘no touch’ (plus d’appels téléphoniques) est la seule manière de gagner de l’argent. » Autre point : « Il ne faut pas sous-estimer la puissance d’Expedia, le marché attend des alternatives. » Et il est évident qu’il faut faire « le deuil de la commission ». Arnaud Ameline comprend la « réaction de la SNCF » quand elle menace de supprimer la rémunération pour contraindre les agences de voyages à réduire leurs frais de dossiers. Enfin, TQ3 recherche un lieu près d’une grande ville « pour ouvrir un autre centre qui sera beaucoup plus grand que celui de La Défense ». Arnaud Ameline l’affirme : « TQ3 France sera profitable en 2007. Nous progressons plus vite que prévu et nous avons un objectif de volume d’affaires de 200 à 250 millions d’euros l’année prochaine ». Actuellement, TQ3 France fait travailler 120 personnes dont cent uniquement sur le plateau de La Défense. Et si TQ3 France ne gère que des grands comptes, cela ne fait aucun doute pour le responsable qu’un nouveau front pourrait s’ouvrir sur « le marché des PME ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *