Sur-mesure : avec ses agences locales, bynativ veut faire partir 8 000 personnes cette année

Distribution
Elodie Colomb, directrice de la production et du marketing chez Bynativ

Créée en 2012, disposant de sa propre plate-forme depuis deux ans, bynativ, émanation de Comptoir des voyages, trace son chemin sur le créneau du sur-mesure. Fédérant aujourd’hui une communauté d’agences de voyages réparties dans 45 pays, cette jeune entreprise a fait partir 6 000 personnes l’an dernier et ambitionne d’en faire voyager 8 000 cette année. bynativ projette aussi de se développer à l’international.

 

 

 

A ceux qui sont en quête d’un voyage original et personnalisé, hors des sentiers battus, bynativ est fait pour eux. « Les agences de voyages que l’on sélectionne rigoureusement sont toutes locales et les conseillers, tous francophones, qui les composent sont des natifs du pays ou expatriés » résume Elodie Colomb, directrice de la production et du marketing, qui insiste surtout sur l’apport de ces conseillers, « en phase avec la réalité d’aujourd’hui » et à même de délivrer « bons plans, petites adresses et anecdotes que l’on ne trouvera pas dans un guide ». Pour le voyageur, c’est l’assurance de vivre « une expérience unique et authentique ». La visite d’un village Masaï en Tanzanie, une nuit dans un monastère nippon, une datcha russe, un dîner à la bougie dans une grotte rupestre du Sri Lanka, l’ascension du Stromboli avec un vulcanologue, un atelier de cuisine en Toscane sont autant d’exemples d’expériences insolites et marquantes.

 

 

bynativ se déploie actuellement dans 45 pays. Depuis cet hiver, l’Italie, la Russie, la Croatie, la Nouvelle-Zélande, la Roumanie ou encore La Réunion sont désormais proposés sur la plate-forme. « Nous venons d’intégrer le mois dernier l’Ile de La Réunion et déjà nous avons des voyageurs – une famille et un couple – qui viennent de confirmer un départ » se réjouit Elodie Colomb qui s’apprête à lancer la Norvège d’ici la fin de la semaine. Suivront Oman et la Jordanie, puis un peu plus tard l’Espagne, le Botswana, le Rwanda et Madère.

 

Dûment immatriculé auprès d’Atout France, bynativ – 22 personnes au siège à Paris –  propose également des services complémentaires pour accompagner les voyageurs tels que des conseils médicaux, l’établissement de visas, la souscription d’assurances… mais aussi la réservation des vols (via MisterFly en marque blanche). « A ce propos, nous absorbons le C02 produit sur chaque vol souscrit chez nous en reversant des fonds à la fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero qui soutient des projets environnementaux, humanitaires et éducatifs dans une trentaine de pays » précise Elodie Colomb.

 

Lorsque le candidat au voyage effectue une demande en ligne, celle-ci est automatiquement transmise à l’agence locale du pays ou de la région désirée. Le projet et l’itinéraire sur-mesure sont ensuite co-construits entre les deux interlocuteurs. Quant au règlement, il s’effectue directement auprès de bynativ et de manière complètement sécurisée. « Tout est transparent. C’est une suite linéaire, fluide et sans accroc » souligne la directrice de production.

 

Randonnée en Italie

 

A la différence d’Evaneos, lui aussi spécialiste du voyage sur mesure avec agence locale, bynativ n’adresse à son client qu’un seul interlocuteur. « Nous ne mettons en concurrence nos partenaires. Chez nous, tout se passe dans la même maison avec un unique partenaire agence qui possède son équipe de conseillers » argumente Elodie Colomb.

 

Chez le voyagiste, les familles représentent 25% des partants avec des programmes adaptés. Une collection de voyages pour les couples avec bébé devrait être prochainement lancée. Au sein de la communauté Bynativ, le panier moyen est de 1 550 euros par passager sans le vol pour environ 12 jours de voyage. L’âge moyen du voyageur est de 43 ans.

 

Elodie Colomb est consciente que la plate-forme représente « une vraie valeur ajoutée » pour les agences de voyages traditionnelles.  « Nous recevons des demandes mais elles ne sont pas traitées aujourd’hui » ajoute la responsable. Non, la priorité dans l’immédiat est d’accroître la notoriété de la marque et d’étoffer le portefeuille de destinations, « l’objectif est de 60 en 2020 ». Si la communauté bynativ s’adresse pour l’instant aux voyageurs francophones, elle vise aussi le marché anglophone et hispanophone. « Nous avons déjà trois destinations, l’Islande, la Grèce et le Maroc, qui sont proposées aux anglophones » déclare Elodie Colomb qui ne compte pas s’arrêter là. L’an dernier, bynativ a fait partir 6 000 voyageurs, ils devraient être 8 000 cette année.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *