Thomas Cook booste ses chèques-cadeaux

Distribution

Une demande spontanée émanant de l’ensemble du réseau.
Des chèques-cadeaux d’un montant de 10, 20, 50 ou 100 E.
Encourager les agences à les proposer à leurs clients.
« C’est un outil attendu, une demande spontanée qui émane de l’ensemble du réseau », affirme Catherine Rainieri, directrice communication chez Thomas Cook France. Depuis mars 2004, le réseau propose via ses agences des chèques-cadeaux de voyage d’un montant de 10, 20, 50 ou 100 euros. « Avec ce produit, nous avons généré jusqu’à présent un volume d’affaires moyen de 100 000 euros par mois. Aussi avons-nous pensé qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année l’idée était bonne de relancer le réseau de distribution. Nous le faisons, notamment à travers des actions de mailing et des opérations de PLV dans les agences », poursuit Catherine Rainieri. Ces chèques – même s’ils ne sont pas estampillés Thomas Cook – sont valables sur tous les produits et destinations vendus dans les 450 agences du réseau. Pour se les procurer, le principe reste le même, il suffit au client de se rendre dans l’agence la plus proche de son domicile et de définir avec le vendeur le montant du cadeau qu’il souhaite offrir. « Le voyage, quel qu’il soit, reste un cadeau que l’on aime offrir. Il n’y a pas chez nous de volonté de ciblage même si le voyage de noces se prête parfaitement à ce type de produit. Nos plus gros pics correspondent à la fête des pères et à la fête des mères », ajoute Catherine Rainieri. Le réseau précise également que la formule du chèque-cadeau est parfaitement sûre dans la mesure où elle comporte un code-barres qui permet son identification en cas de perte ou de vol. Sa durée de validité est d’une année à partir de la date d’émission. Au-delà, ce chèque n’est plus ni utilisable, ni remboursable, ni même échangeable. « Comme c’est un produit original, simple d’utilisation et qui marche plutôt bien, nous nous sommes dotés d’une logistique plus performante. En communiquant sur le chèque-cadeau, nous rappelons aussi à nos agences qu’elles ne doivent pas hésiter à le proposer à leurs clients », déclare Catherine Rainieri.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *