Thomas Cook France va déposer le bilan et réunit son CE jeudi 26 septembre

Distribution
Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, va déclarer l'entreprise en cessation de paiement d'ici la fin de la semaine.

Thomas Cook France va se placer sous la protection du tribunal de commerce de Nanterre. Le groupe annonce que des repreneurs se sont manifestés. Le Comité d’entreprise est convoqué jeudi pour un PIC sur la déclaration de cessation de paiement.

 

Une information et consultation du Comité Central d’Entreprise (CCE) de l’entreprise aura lieu ce jeudi sur le projet de déclaration de cessation des paiements et d’ouverture d’une procédure de redressement pour Thomas Cook France. L’objectif est d’assurer la continuité de l’activité de l’entité française et d’avancer rapidement sur une solution de reprise sous la protection du tribunal de commerce de Nanterre.

 

Des repreneurs déjà déclarés

A ce jour, plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur du tourisme ont déjà fait part de leur fort intérêt pour Thomas Cook France, qui compte 780 collaborateurs, 172 agences de voyages en propre et réalise un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros.

Cette décision vise à préserver au mieux les intérêts de l’entité française, de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires. La date d’audience au Tribunal de commerce de Nanterre n’est pas encore connue.

 

Perturbations attendues pour les clients à destination

A court terme, la principale priorité de Thomas Cook France reste ses 9.620 clients actuellement en vacances (qu’ils soient clients directs ou clients d’agences de voyages partenaires).

Pour les clients Thomas Cook France – Jet tours déjà à destination :

Compte tenu des perturbations que la situation peut occasionner à destination, Thomas Cook France a mis en place un numéro d’urgence (01.41.05.40.81) pour les clients rencontrant des difficultés dans la poursuite de leur séjour ou pour leur retour en France.

Pour les clients auxquels il est demandé de repayer des prestations sur place :

·                     Pour les clients directs de Thomas Cook France : il leur est demandé de garder les justificatifs et de les adresser accompagnés d’une demande de remboursement directement via courrier recommandé à Thomas Cook France.

·                     Pour les clients agences de voyages partenaires : il leur est demandé de s’adresser à leur agence de voyages habituelle.

Ne pas partir en voyage Jet tours

Pour les clients Jet tours devant partir dans les prochains jours, Thomas Cook France recommande de ne pas partir, comme il l’a fait lundi et mardi.

« Compte tenu des perturbations attendues à destination, nous leur préconisons de NE PAS partir. Ils peuvent annuler sans pénalité leur voyage auprès de leur agence de voyages habituelle. Nous regrettons d’avoir à préconiser cela, mais il nous parait plus raisonnable de procéder ainsi, afin d’éviter davantage de difficultés. »

Concernant les demandes de remboursements :

·        Pour les clients directs de Thomas Cook France : il leur est demandé d’envoyer leur dossier en courrier recommandé à Thomas Cook France qui regroupe les demandes de remboursement (Thomas Cook France / Service Relations Clientèle / 92-98 Boulevard Victor Hugo / 92115 Clichy Cedex).

·       Pour les clients des agences de voyages partenaires : Thomas Cook les  invite à contacter leur agence de voyages.

Toutes les équipes de Thomas Cook France restent mobilisées pour assister les clients au mieux, en lien étroit avec les différentes organisations professionnelles ainsi que le Ministère des Affaires Etrangères.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Vraiment dommage que cette si belle histoire se finisse ainsi – les équipes et Nicolas méritaient le meilleur car ces agences Thomas Cook ont toujours été le summum de notre profession et Nicolas, un homme talentueux, visionnaire …. je leur souhaite à tous courage et surtout de vite revenir sur le devant de la scène ! Ils vont tous cruellement manquer à la profession en France

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *