Thomas Cook passe à l’offensive en régions

Distribution

100 E de réduction par personne sur l’achat d’un forfait d’au moins 7 jours.
« Dans les villes où l’environnement concurrentiel change, nous agirons. »
Un budget a été dégagé pour travailler sur diverses opérations commerciales.
« La Quinzaine des cadeaux ». C’est le nom de l’opération commerciale qui s’est déroulée à Angers, dans l’agence Thomas Cook, du 8 au 22 octobre dernier. La promotion est spectaculaire : 100 euros de réduction par personne sur l’achat d’un forfait d’au moins sept jours. « Avec un plafond de 400 euros », précise Pierre-Xavier Becret, directeur marketing du réseau. Le concurrent, Angers Voyages, qui arbore les couleurs d’Havas Voyages – il a d’ailleurs été le premier franchisé du réseau –, s’agace : « C’est de la vente à perte. » « Non, rétorque Pierre-Xavier Becret, nous ne descendons pas en dessous du prix de revient. » Il précise que les tour-opérateurs ne financent pas cette promotion, « tout est en propre ». Et d’expliquer : « Dans les villes où l’environnement concurrentiel change, nous agirons. » Alors, bien sûr, cela peut être pour contrer une agence qui prend les couleurs d’Havas Voyages, mais, on le comprend, cela peut être aussi pour résister contre un TO qui labellise des agences. Bernard Benhamou, directeur général d’Havas Voyages, ne s’offusque d’ailleurs pas : « C’est une opération commerciale comme peut l’organiser n’importe quel réseau. Le danger, c’est d’habituer son client aux petits prix.” « Nous avons dégagé un budget pour ces opérations dans les régions », poursuit Pierre-Xavier Becret. Celles-ci complètent ainsi les actions d’envergure nationale. Ainsi, à Angers, Thomas Cook a fait de la publicité dans la presse quotidienne régionale, du phoning ainsi que des mailings clients et a distribué des dépliants dans la rue. « Cela entre dans notre stratégie de faire du marketing local, précise Pierre-Xavier Bécret. C’est aussi une bonne chose pour améliorer notre notoriété. » Le réseau a préparé une palette de solutions pour répondre à la concurrence : pourcentage de réductions, cadeaux… Les autres opérations ne seront pas calquées sur l’expérience qui vient de se dérouler à Angers. Pas de doute, Thomas Cook ne se laissera pas faire…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *