Thomas Cook se restructure et se sépare d’Antoine Cachin

Distribution

Après en avoir tenu les rênes pendant 5 ans, Antoine Cachin n’est plus le président du directoire de Thomas Cook France. D’après un communiqué du groupe intégré, Wim Desmet, président du conseil de surveillance de la maison mère, Thomas Cook Voyages, a « décidé de confier les activités France à une nouvelle équipe de direction ». Et ce, en raison « de divergences sur la conduite du développement de Thomas Cook en France ». De là à en déduire, comme l’explique une source proche du dossier, que « l’actionnaire de Thomas Cook France veut sans doute aller plus vite, notamment en ce qui concerne la montée en puissance dans le tour operating… ». Avec lucidité, Antoine Cachin estime que les résultats financiers ont sans doute influencé cette décision : « C’est vrai que nous sommes en dessous de nos objectifs budgétaires, mais nous étions en pleine phase d’adaptation de l’entreprise [NDLR : le groupe a changé de nom en janvier 2004] et dans un contexte beaucoup difficile que ce que nous avions envisagé. » Claude Ravilly, DG de Thomas Cook France en charge des finances, est également sur le départ. Les remplaçants sont déjà connus, il s’agit, respectivement, de Roland Dumont du Voitel et de Christian Lotze, deux responsables visiblement proches de Lufthansa qui est, rappelons-le, co-actionnaires de Thomas Cook Voyages. Le groupe Thomas Cook Voyages a annoncé, dans un communiqué paru la semaine dernière, avoir réduit sa perte nette au premier semestre 2003-2004 (– 17,6 % sur un an à 385,1 ME). En 2003, le chiffre d’affaires généré par Thomas Cook en France avait progressé, avec 938 ME, de 3,6 %. Ce n’est visiblement pas assez.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *