TMS Contact commence à démarcher les autocaristes

Distribution

Des produits et services « à la carte » mais très ciblés.
Volet prévention et formation avec la société Develter.
Un partenariat avec CPA, courtier spécialiste du secteur.

Depuis hier, TMS Contact a commencé à démarcher sa nouvelle cible : les autocaristes, plus précisément les autocaristes indépendants possédant de 30 à 100 cars. Une centaine de rencontres qui devraient s’achever, pour les équipes du courtier, en janvier prochain. Comme l’a expliqué Christian Pachoud, PDG de l’entreprise : « Jusqu’à présent nous étions des spécialistes de l’assurance voyages, or, nous nous sommes demandé comment évoluer tout en conservant notre valeur ajoutée, la connaissance du monde du tourisme ». La solution choisie a consisté à associer la connaissance du marché de TMS Contact et l’expertise en produit d’assurances de la maison mère, le groupe April. Le premier fruit de cette réflexion a été le lancement de la gamme pro agences, il y a à peu près un an. Aujourd’hui, et toujours avec la même logique, c’est donc au tour des autocaristes d’être ciblés. Après avoir consulté à la fois les entreprises et les institutionnels du secteur afin d’identifier clairement leurs besoins, TMS Contact a noué des partenariats avec des entreprises – retenues après appel d’offres et soumises à un cahier des charges – pour construire leurs produits « assurances et services ». L’offre se compose de plusieurs volets. D’abord la prévention et la formation, avec notamment la possibilité d’utiliser le logiciel de suivi de la sinistralité de la société Develter, qui propose également des référentiels de conduite et une formation au constat à l’amiable. L’idée défendue par TMS Contact étant de lutter contre la sinistralité et de faire baisser le coût de l’assurance. Deuxième volet, l’assurance elle-même. Les produits sont montés en partenariat avec le courtier CPA, spécialiste des risques autocars et poids lourds. Enfin, le montage des produits assistance a été réalisé par Mutuaide Assistance. L’idée, comme l’explique Wilfried Dissoubray, directeur du développement de TMS Contact, « c’est de jouer sur 3 critères : organisation des prestations (avec ou sans prise en charge), événement générateur du contrat (accident seul ou global) et territoire (France seule ou ensemble des pays de la carte verte) ». L’ensemble permet de multiples combinaisons, avec des primes annuelles débutant à 50 E.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *