Tourcom : « Chez nous, la stratégie est claire »

Distribution

Richard Vainopoulos, président de Tourcom, dont la convention s’est achevée hier à Mandelieu, n’a pas hésité à égratigner ses concurrents pour mettre en avant les spécificités de son réseau.Après les conventions de Manor et d’Afat Voyages, Richard Vainopoulos, président de Tourcom, a tenu à se positionner par rapport à ses concurrents. Le départ de Boiloris pour Manor ? "Nous ne serions de toutes façons séparés d’eux 2007. Il ne jouait pas le jeu du réseau. Pour nous, c’est la marge qui est importante". Malgré une diminution des points de vente (530 actuellement contre 550 l’année dernière), le volume d’affaires cumulé de Tourcom s’élève à 1,45 milliard d’euros, soit une progression de 7% par rapport à l’année dernière. De plus, dans son discours de clôture, Richard Vainopoulos, s’est félicité que le nom de son réseau soit de plus en plus cité lors des conventions d’autres groupements. "Ils manquent de créativité, nous sommes de plus en plus copiés". Il fait là référence à l’idée d’Afat Voyages de référencer des réceptifs. "Tourcom Group a été lancé en février dernier. 57% des licences ont signé le contrat et 40 groupes ont déjà été placés. Nous couvrons 37 destinations. En tout, le volume d’affaires groupe de Tourcom est estimé à 300 millions d’euros’". Fort de tous ces constats, le président du réseau volontaire a dévoilé un pacte proposé à ses adhérents fondé sur dix engagements concrets dans les domaines de la sécurité, la performance, l’impartialité et la réactivité. "Je travaille sur le long terme. Une agence qui adhère chez Tourcom a l’assurance que les règles du jeu ne changeront pas demain. Chez nous, la stratégie est claire et nous nous y tenons. Notre ambition est de fédérer les agences les plus productives du marché et non d’accepter n’importe quelle entreprise pourvu que le nombre de points de vente augmente". Allusion, évidemment, à l’arrivée du Cediv chez Manor et à la volonté d’Afat Voyages de créer un réseau à trois dimensions.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *