Tourcom : L’audacieux pari européen de Richard Vainopoulos

Distribution

A l’occasion de l’assemblée générale de Tourcom, Richard Vainopoulos, son président, est revenu sur l’importance de l’alliance que son réseau a conclu avec le belge Avitour et l’Allemand RTK pour créer de nouveaux produits et renforcer la puissance de négociation du réseau.

 

Ce qui faisait la force d’un réseau hier n’est plus ce qui fait la force d’aujourd’hui. Pour Richard Vainopoulos, la donne a changé. « Bien sûr, il faut toujours avoir une taille critique et une couverture nationale minimale mais cela ne suffit plus. Passé un certain seuil, ni le nombre de points de ventes, ni des alliances franco-françaises ne permettent d’obtenir de meilleures conditions auprès des tours opérateurs et des compagnies aériennes. S’ils veulent réellement peser face à des fournisseurs qui sont des acteurs mondiaux, les réseaux doivent eux-mêmes avoir une couverture internationale et nouer des alliances européennes débouchant sur des actions communes concrètes. »

 

C’est le pari qu’a fait Tourcom. Grâce à son alliance avec Avitour en Belgique et RTK en Allemagne, notre groupement devient le 1er réseau européen. La participation à cette alliance représente aujourd’hui pour chacun des partenaires une force de frappe de 5 000 points de vente générant un volume d’affaires cumulé de 8 milliards d’euros dans douze pays. Un argument de poids lorsqu’il s’agit de résister aux pressions de certains partenaires et de faire jouer pleinement la concurrence entre les fournisseurs.

 

Mais pour Richard Vainopoulos, l’alliance présente également l’intérêt de déboucher sur des actions concrètes. Le réseau belge d’Avitour réalise aujourd’hui chez Tourcom Réceptif près de 4 millions d’euros. Et ce n’est qu’un début. Le partenariat avec RTK International s’annonce lui aussi prometteur. Il a d’ores et déjà permis à Tourcom d’être le premier réseau à signer un accord avec le leader des cars « Macron », Flixbus, ainsi qu’avec d’autres fournisseurs. C’est également ce partenariat qui a donné naissance en France en 2016 à Cockpit-Aerticket, joint-venture avec Aerticket, premier consolidateur aérien en Allemagne (2 milliards d’euros  par an) émettant plus de 3,5 millions de billets chaque année sur 170 compagnies aériennes.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *