Tourcom : « les agences resteront toujours le meilleur partenaire des entreprises »

Distribution
Richard Vainopoulos, président de Tourcom

Tourcom a tenu son assemblée générale le 1er juin dernier. L’occasion pour Richard Vainopoulos son président de rappeler quelques grands principes. Et notamment de mettre en avant quelques partenariats stratégiques qui constituent « la force » du réseau volontaire.

 

Tourisme d’affaire : les agences restent les partenaires naturels des entreprises

 

« A défaut de pouvoir mener des changements structurels, par nature difficiles et douloureux, les compagnies ont toujours eu la tentation de compresser un peu plus les coûts de distribution. La surcharge instaurée à l’occasion du passage houleux à la norme NDC – et dont nous avons obtenu l’exemption – n’est pas sans rappeler le passage à la commission zéro. A chaque fois les compagnies espèrent faire des économies et rêvent secrètement de se passer de la distribution. Une erreur majeure comme l’a bien montré le passage à la commission zéro auquel ont survécu les agences mais qui les a aussi incités à développer des frais de service. Les ventes directes resteront toujours marginales. Pourquoi les entreprises accepteraient de s’en remettre à une seule compagnie ? Les agences resteront toujours leur meilleur partenaire pour trouver les solutions les plus optimales. C’est aux agences de le rappeler chaque fois que nécessaire ».

 

 

Tourisme de loisir : les TO sont aussi indispensables que les réceptifs

 

« Qu’il s’agisse d’un séjour balnéaire sans spécificité particulière ou de destinations difficiles à gérer directement comme Cuba, le sur-mesure ne constitue pas toujours la bonne réponse. Deux types d’offres complémentaires restent et resteront en fait incontournables. D’une part, l’offre industrielle de TO mondiaux basée sur des marges plus réduites et sur des stocks disponibles importants. D’autre part, l’offre des spécialistes du club et des marchés de niches qui répond à des attentes bien spécifiques, par exemple de la part des familles. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, ces trois types d’offres, TO généralistes, TO spécialistes et sur-mesure, ne s’adressent pas à des clientèles distinctes mais correspondent à des envies, des moments de la vie, et des contraintes particulières. C’est pourquoi il est dans l’intérêt des agences d’être en mesure de couvrir l’ensemble de ces offres et de jouer au mieux de leur complémentarité en mettant à chaque fois en avant ce qui fait leur force par rapport au net : une assistance personnalisée du client, avant, pendant et après le voyage ».

 

 

International : Avitour et RTK, des partenaires stratégiques

 

« On ne peut pas espérer maintenir sa compétitivité vis-à-vis d’acteurs mondiaux comme les TO ou les compagnies et rester franco-français. Avec 5000 points de ventes et un volume d’affaires de 8 milliards d’euros, l’alliance entre Tourcom, Avitour et RTK représente une force vis-à-vis de fournisseurs eux-mêmes de plus en plus mondialisés. Cette alliance booste l’activité de Tourcom : c’est du volume d’affaires supplémentaires et des avantages en plus pour les adhérents français. Plus de 150 agences Avitour et RTK achètent aujourd’hui du Tourcom Réceptifs et les TO français référencés par le réseau. Elles participent également à son workshop. Aerticket est le fruit de l’alliance avec RTK avec qui nous avons été les premiers à référencer l’offre allemande Flixbus. Sans oublier que nos agences frontalières peuvent profiter des produits de nos partenaires allemands et belges ».

 

 

Agences de voyages

« A chaque fois, ceux qui prédisent la fin des agences de voyages commettent la même erreur. Ils se trompent en affirmant que des secteurs d’activité sont condamnés quand, en réalité, il y a seulement des entreprises figées dans leur certitude et incapables de s’adapter. L’objectif de Tourcom est toujours le même : faire en sorte que les agences adhérentes soient celles qui résistent aux changements du marché, les anticipent, les surmontent et se développent ».

 

Responsabilité professionnelle

« A partir de maintenant, la responsabilité sera partagée entre le distributeur et le producteur. Autrement dit, le client pourra aussi attaquer le TO, ce qui n’était pas possible auparavant. C’est donc mieux sans être satisfaisant pour autant : en cas de retard de vols, les TO devront toujours payer de leurs poches. La co-responsabilité étendue aux compagnies, que je n’ai eu de cesse de réclamer, aurait eu pour mérite de simplifier le règlement des contentieux, dans l’intérêt des agences et des clients, en traitant le problème au bon niveau : l’agence s’il s’agit d’un défaut de conseil, le TO s’il s’agit d’un défaut d’exécution de la prestation, la compagnie s’il s’agit d’un problème aérien. C’est une occasion manquée et c’est regrettable ».

 

Internet

« Internet constitue un formidable outil pour la distribution physique. En sur-mesure, bien sûr. Mais aussi en B2B voire en B2C, les nouvelles technologies et les coûts d’utilisation permettent aux agences d’améliorer leur rentabilité. Je pense à Aerticket-Cockpit qui donne accès aux meilleurs tarifs proposés par les compagnies aériennes dans le monde entier. Je pense également au nouveau comparateur HBookingTourCom qui permet aux clients des agences

corporate du réseau d’accéder 24h/24 à une offre de 700 000 hôtels à tarif préférentiel négocié par le réseau ».

 

Sur-mesure

« Bien que de nombreux acteurs cherchent à nous copier, notre réseau n’a de cesse d’améliorer son offre et de perfectionner son équipe pour jouer son rôle d’interface entre vous et les réceptifs référencés, vous aider à établir des devis, intervenir en cas de problème, comme nous le faisons chaque fois qu’une prestation est garantie par notre centrale, ce qui constitue la spécificité et la force de l’offre de Tourcom par rapport à d’autres options qui se contentent d’une simple mise en relation ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *