Toutes les agences de voyages Boiloris fermées vendredi et samedi

Distribution

Nous avons pu constater que les agences du réseau Boiloris n’étaient pas ouvertes les 30 et 31 décembre 2016. Une simple feuille de papier scotchée sur la porte indiquait « réouverture le 2 janvier ». Les clients étaient renvoyés sur une adresse mail.

Porte close chez Boiloris en cette fin décembre! Alors que les passants s’affairent pour leurs achats du réveillon, les agences de voyages Boiloris, situées dans des quartiers à la fois chic et commerçants -à l’instar du siège rue Saint-Charles dans le 15e arrondissement- restent fermées au public*. « Nous avons toutes eu la même consigne », nous confirme une salariée. Sur la porte des agences, les clients trouvent une simple feuille A4 indiquant « votre agence est fermée jusqu’au 2 janvier, en cas d’urgence, merci de contacter gestionclients@boiloris.fr« . « On est présents à l’agence pour assurer les départs des clients ces jours-ci » explique cette employée qui n’en dira pas plus. « Vous savez où en est Boiloris aujourd’hui… »

Une dette de plusieurs millions d’euros

Effectivement, l’entreprise est en grande difficulté financière. Selon nos informations, Boiloris doit 1,2 million d’euros au BSP. Et depuis sa sortie de la centrale de paiement de Thomas Cook le 15 décembre  » tous les TO se sont rués sur moi pour me demander le paiement immédiat. Du jour au lendemain, ça représente 4 millions d’euros à sortir ! » nous expliquait vendredi dernier Didier Munin, patron de Boiloris.

Pourquoi Thomas Cook / Jet tours n’a-t-il pas repris les agences?

« J’ai demandé à Thomas Cook de reprendre mes agences Jet tours et Thomas Cook [22 points de vente, NDLR], mais ils ne m’ont même pas rappelé, c’est ce qui m’a condamné à mort » déplore-t-il. Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, explique n’avoir « jamais refusé de reprendre Boiloris, j’ai juste refusé de le faire dans la précipitation. Didier Munin nous a bien fait une offre de rachat. Le problème c’est qu’une opération comme celle-là ne peut pas se faire en 24 heures. Surtout pour un groupe international structuré comme Thomas Cook. »

Le patron de TC France met aussi en exergue la « dette colossale » de Boiloris. Nous avons un impayé majeur, qui se chiffre en millions d’euros, explique Nicolas Delord. Je vais tout mettre en œuvre pour récupérer mes créances. D’abord (Didier Munin) doit nous expliquer comment il compte éponger sa dette. Après on peut parler de cession ». En attendant, le patron de Thomas Cook a pris la décision de sortir le mini-réseau de la centrale de paiement. Mais « tout ça n’a pas été fait sans communication préalable » assure-t-il. Thomas Cook a néanmoins décidé de faire partir tous les clients qui avaient un carnet de voyages, que ce soit Jet tours ou TO tiers à la date du 15 décembre.

D’ici lundi prochain, Didier Munin, le patron du réseau Boiloris, aura-t-il trouvé des fonds ? ou bien aura-t-il dû se déclarer en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce?

Le groupe fondé en 1986 par Didier Munin compte 110 salariés, 27 agences à Paris et en région parisienne (13 agences Jet tours, 9 Thomas Cook, 4 Boiloris Voyages et 1 Havas Voyages) et 1 call-center boiloris.com. Il possède également Sicilfly, un spécialiste de la Sicile, Tapis Rouge, un TO de voyages haut de gamme, et un restaurant à Paris, le Casa Flora.

 

*Si des agences ont fermé dès mardi 27 décembre, le site Web de Boiloris est en revanche toujours actif.

Publié par La Rédaction
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *