Travelocity Europe s’offre Boomerang

Distribution

Développement d’une stratégie “click and mortar”.
Le TO doit continuer à travailler avec les agences.
Le nom de la future agence en ligne n’est pas arrêté.
On l’attendait depuis deux ans, c’est chose faite. L’agence de voyages en ligne américaine Travelocity va belle et bien débarquer sur le marché français. Pour un opérateur en ligne, le moyen choisi est original, puisque l’attaque de notre marché se fait via le rachat d’un tour-opérateur et d’un mini-réseau d’agences. En effet, le 18 mars dernier, Travelocity Europe (voir ci-dessous) a racheté 100 % du groupe VFinances (le TO Boomerang et les 10 agences du réseau Usit Voyages). C’est donc sur une stratégie “click and mortar” que mise Travelocity Europe pour se développer en France. Concrètement, et comme l’explique Jeffrey Lavender, DG de Travelocity France et vice-président de Travelocity Europe, “l’idée serait d’avoir une activité à la fois on et off line, un peu comme le fait la Fnac”. De fait, Travelocity France devrait continuer une activité B2B à destination des agences de voyages à travers le TO Boomerang, dont la marque “doit être conservée” , et l’édition de brochures en marque blanche (comme ce qui se fait avec Accor Travel Distribution et la brochure Envie d’Escapade). En outre, elle devrait développer une activité de vente directe à travers son site Internet (qui doit être lancé avant la fin de l’année) et ses agences de voyages. On ne sait pas encore quelle sera la marque choisie pour le site en question. En revanche, il est probable que le réseau d’agence physique reçoive à terme la même dénomination. “Nous avons observé sur d’autres marchés comme l’Allemagne, où nous possédons des agences, que le trafic Internet était nettement plus élevé dans les villes ou nous avons des points de vente. Il est vrai qu’une vitrine est un formidable outil marketing”, explique Jeffrey Lavender. Ce réseau, le DG de Travelocity France ne cache pas avoir la volonté de le faire “grossir”. S’il avoue que, dans l’état actuel des choses, des investissements et des restructurations doivent être réalisés dans les agences, il promet que le coût social de l’opération “sera nul”.
Travelocity France est une filiale à 100 % de Travelocity Europe, elle-même détenue à 50/50 entre la société américaine Travelocity et le groupe allemand Otto, spécialisé dans la VPC (actionnaire des 3 Suisses). Travelocity Europe est présent sur les marchés britannique, allemand et scandinave. Rappelons que l’américain Travelocity est l’un des pionniers du voyage en ligne et qu’il revendique 41 millions de clients aux Etats-Unis. Il s’agit d’une filiale du groupe Sabre.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *