Trouvtoo Voyages ne vit que des frais versés par les clients

Clients dirigés vers tel ou tel pro.
Pas de licence d’agence de voyages.
Voilà des « professionnels » du tourisme qui n’ont pas à s’inquiéter de la suppression des commissions ou de la baisse des rémunérations. Trouvtoo Voyages (trouvtoo.voyages.com), qui se présente comme « un chasseur de voyages », vient en effet d’inventer un concept original pour gagner sa vie en vendant du voyage. Le principe est simple : le client fait sa demande sur le site et reçoit ensuite une réponse personnalisée. Il peut s’agir d’un billet d’avion, d’une location à Naples, d’un gîte rural. Il faut aussi préciser le lieu, les dates, le budget, le type d’hébergement… En 48 heures maximum, le site s’engage à trouver une solution. Si elle convient au client, il paie par carte bleue des frais au site selon la prestation choisie : 25 euros pour un billet d’avion, un hôtel, une location saisonnière, une chambre d’hôtes ou une location de voiture, 50 euros pour un forfait… S’il n’accepte pas la réponse, cela ne lui coûte rien. Des prestations annexes comme la réservation d’un restaurant sont aussi possibles. Si la demande est farfelue et visiblement hors marché, Trouvtoo enverra un mail personnalisé au client pour l’aider à reformuler sa demande. Différence notable avec des comparateurs comme Kelkoo : c’est le client et non le voyagiste en ligne qui rémunère l’intermédiaire. Les tarifs sont valables par prestation donnée et non par nombre de nuits d’hôtel ou de billets demandés. Après paiement, Trouvtoo envoie aux clients les coordonnées du prestataire choisi. Si l’offre n’est plus disponible dans les 24 heures, le site s’engage à faire une nouvelle recherche et à rembourser la différence si le client trouve moins cher (toujours dans les 24 heures). La société n’est qu’un intermédiaire et ne possède donc pas de licence d’agent de voyages. En cas de litige, elle se dédouane ainsi de toute responsabilité. Avantage, évidemment, du système : pouvoir vendre du Nouvelles Frontières comme du Promovacances.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *