Une année « historique » pour Leclerc Voyages

Distribution

Dans un contexte de morosité générale pour l'ensemble du secteur en 2014, Bernard Boisson, DG de Leclerc Voyages, annonce un volume d'affaires "historique" de 470 millions d'euros à périmètre constant, en hausse de 9% par rapport à l'année dernière. "C'est le plus gros volume d'affaires que nous ayons réalisé depuis toujours" précise t-il.
 Officiellement invité en tant que président de l'Udiv (l'Union des distributeurs du voyage qui avait été créée en 2010 par Leclerc Voyages, Carrefour Voyages, Nouvelles Frontières et Thomas Cook), Bernard Boisson, DG de Leclerc Voyages, était présent mardi à Deauville dans le cadre du forum du Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). Il a indiqué avoir fait voyager 620.000 clients, en hausse de 9% également, avec un réseau de 182 agences. Cette réussite, Bernard Boisson l'explique d'abord par la puissance de la marque Leclerc "connue" et "rassurante". De plus, dit-il encore, "nous proposons une gamme de produits très large". Enfin, "nous avons des outils de reporting puissants qui nous permettent de nous adapter très rapidement à la demande". Une souplesse qui a permis par exemple aux équipes de Leclerc Voyages de baisser la voilure sur la Tunisie et le Maroc dès le lendemain de l'assassinat d'Hervé Gourdel en Algérie. Chez Leclerc Voyages, la destination la plus vendue est la France (entre 30 et 32% des clients), notamment avec des produits comme le locatif, le mobile home, et les parcs de loisirs. Arrive ensuite l'Espagne continentale, suivie des Canaries, du Maroc, de la Tunisie et des Baléares.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *