En croissance, Univairmer se structure pour préparer l’avenir

Distribution

A l’occasion de la 12e convention d’Univairmer, qui se déroulait ce weekend au Club Med Opio, Jean Dionnet, président du réseau intégré, s’est livré devant ses collaborateurs, fournisseurs et journalistes à un véritable exercice de transparence. Il a livré les chiffres, ses ambitions et le nouvel organigramme de l’entreprise.

 

Un chiffre d’affaires en hausse

Jean Dionnet, président d’Univairmer, a de véritables talents d’orateur. A huit heures du matin, un samedi, c’est appréciable. Au-delà de la forme, le chef d’entreprise a présenté le bilan et les objectifs d’Univairmer en toute transparence. Satisfait de s’être sorti d’un contrôle fiscal sans avoir été redressé d’un euro, il aura présenté à ses fournisseurs et collaborateurs des chiffres encourageants. Au global, sur l’exercice 2016-2017, le chiffre d’affaires a progressé de 4,4% pour atteindre 25 820 000 euros, c’est 28 170 000 euros avec la croissance externe. A périmètre constant, le résultat d’exploitation devrait atteindre 430 000 euros, 510 000 euros avec les agences reprises en Savoie, c’est moins que l’objectif affiché, 700 000 euros : « Nous avons budgété 40 000 euros d’erreur, nous en avons 82 000, des dossiers mal ficelés qui nous ont obligés à reprotéger des clients. Nous avons aussi dérapé sur les charges en particulier à cause de la téléphonie ».

 

Les tour-opérateurs résistent au sur mesure

Les motifs de se réjouir sont toutefois nombreux : la progression du chiffre groupes est spectaculaire, 1.480 million d’euro à 2 650 millions, soit une croissance de 79%. Le segment sur mesure (La Fabrique) est aussi source de satisfaction avec une hausse du volume d’affaires de 14%, de six millions d’euros à près de sept millions. Jean Dionnet a tenu à rassurer les TO : « Asia, par exemple, progresse de 21% ». Il n’est pas le seul à afficher des bons chiffres : Fram surperforme avec 145%, c’est 36% pour MSC Croisières ou encore 11% pour Visiteurs. Avec 79 600 000 euros d’activité, les tour-opérateurs représentent 74% du volume d’affaires. D’ailleurs, preuve du poids d’Univairmer, les dirigeants ou cadres ont fait le déplacement. Citons Nicolas Brumelot (Misterfly), Hélion de Villeneuve (Austral Lagon), Patrice Arezina (Visiteurs), Michel Tissier (Asia), Bruno Dumoulin (Jet tours) ou encore France-Line Michon (Fram), Alain Le Scouëzec (TUI), René Thibaut (Kuoni). En tout, Univairmer référençait sur cet exercice 22 tour-opérateurs, un chiffre qui n’a pas vocation à augmente. Beachcomber Tours et Thalasso n°1 ne font plus partie de cette liste alors qu’Alpitours fait son entrée, Climat du Monde est en test. « Pour Beachcomber, il faut reconnaitre qu’il est facile de faire du sur mesure sur l’Océan Indien. Ajoutons à cela que Jet tours est aujourd’hui en mesure de vendre moins cher que Beachcomber Tours les hôtels Beachcomber ».

 

Des enseignes TUI Store

En revanche, Univairmer s’ouvre à d’autres enseignes que Kuoni et Thomas Cook / Jet tours. A la faveur du rachat en cours de neuf agences ex Look Voyages, le réseau devrait pouvoir s’appuyer sur des TUI Store. « Je préfère quatre partenaires qui pèsent chacun huit millions d’euros plutôt qu’un seul à 32 millions. Ca fait peut être grincer des dents mais c’est comme ça ». Quatre corners Club Med vont aussi être mis en place.

 

Des vendeurs récompensés

Jean Dionnet s’est aussi adressé à ses vendeurs. Il a rappelé que les incentives mis en place par les partenaires étaient reversés à l’euro près aux salariés. Avec les primes versées par l’entreprise, le montant qu’ont pu se partager les vendeurs est de 141 644 euros, soit une progression de 45%. En 2018, le montant est porté à 180 000 euros. Par ailleurs, il a demandé à ses salariés d’être plus rigoureux avec les acomptes clients qui sont payés bien trop tard : « Je sais que vous faites un métier difficile mais il faut être vigilant ». Au chapitre des bonnes nouvelles, 120 000 euros vont être consacrés à la rénovation de quatre agences – Enghien, Tours, Strasbourg et Cherbourg.

En 2018, Univairmer vise un volume d’affaires de 105 200 000 euros pour un chiffre d’affaires de 29 680 000 euros et un résultat d’exploitation de 890 000 euros.

 

Nomination d’un directeur général adjoint

Enfin, la gouvernance du réseau évolue : Patrick Barbe Labarthe est depuis le 14 septembre directeur général adjoint du réseau et Christopher Verdu reprend son poste de directeur commercial. Patrick Barbe Labarthe, qui a un an pour faire ses preuves, est aussi le gérant de Frégate Tourisme, une société lancée par sept managers et qui devrait d’ici 2020 prendre le contrôle d’Univairmer (Tourinvest). Une manière pour Jean Dionnet de passer doucement la main à ses cadres plutôt que revendre son entreprise à groupe dans lequel ils ne trouveraient pas forcément leur place.

Univairmair s’associe à Enfance et Partage pour construire un dispensaire à Madagascar

Univairmair lance le projet « La maison des bébés Univairmair ». Le réseau va dégager 15 000 euros pour travailler avec Enfance et Partage afin de construire à Madagascar un dispensaire pour enfants bas âge. Ces fonds devraient permettre de prendre en charge 30 enfants et de salarier pour un an deux pédiatres.

De plus, Univermair va aussi débloquer 10 000 euros pour concevoir un livret, le passeport Moana, destiné à sensibiliser les clients à l’état de santé des océans et les aider dans leur décision d’activité ou d’engagement durant leur séjour.

Ce sont les clients qui financeront ces opérations en ajoutant un euro à leur facture et, sur la base du volontariat, les collaborateurs sont invités à se mobiliser pour piloter ces deux projets.

 

Maëlis Marie (centre d’appel, Creil) et Ian Maguerot (Lyon) meilleurs vendeurs du réseau

Avec 1 528 523 euros, Maëlis Maire a été cette année la vendeuse la plus performante du centre d’appel situé à Creil. C’est la deuxième fois qu’elle est distinguée à l’occasion d’une convention. Ian Maguerot (1 017 391 euros) est quant à lui le vendeur le plus performant en agences. En tout, ils sont onze à avoir dépassé le million d’euro. Les fournisseurs ont aussi été récompensés. C’est Kuoni qui remporte la palme du meilleur tour-opérateur, Air France est distingué dans la catégorie compagnie aérienne et Avis repart avec le trophée location de voiture.

 

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *