Ventes en ligne : à terme les TO remplaceront les pure player !

Distribution

D’après les experts, la réservation croissante de séjours via Internet, a eu un impact largement positif sur l’industrie du tourisme, aidant notamment à réduire l’effet de saisonnalité et donner vie à des destinations secondaires.Convaincus par l’intérêt d’un tel canal de distribution, Jean-François Rial, patron du groupe Voyageurs, qui réalise une étude annuelle sur le sujet pour le compte du Ceto, et Frédéric Vanhoutte, président de Level.com, nous aident à mieux comprendre l’impact des ventes en ligne sur le marché Français. Le premier explique que la part des ventes de forfaits sur Internet ne représente en France pas plus de 21% des ventes globales (hors vols secs, hors B2B, hors ventes France). "Même si le taux de progression est de 15% sur un marché global qui ne croît que de 5%, je pense que les ventes en ligne de forfaits ne dépasseront pas 25% cette année" indique Jean-François Rial évoquant notamment un essoufflement des offres mises en ligne par les pure player.

La valeur ajoutée d’une agence en ligne serait-elle limitée ?

"90% des ventes en ligne concernent des séjours soleil, or en France ce type de produit ne représente que 50% des ventes globales. On oublie les circuits, les séjours à thèmes, les produits de niche… Cela me fait dire que les TO dont les typologies de produits sont multiples, devraient prendre le relais de cette croissance et dépasser les 50% de ventes qu’ils réalisent aujourd’hui en direct." La valeur ajoutée d’une agence en ligne serait-elle limitée ? C’est aussi ce que semble croire Frédéric Vanhoutte. "Pour survivre une offre en ligne devra demain proposer autre chose qu’un simple vol couplé à une chambre d’hôtel ou une location de voiture. Place aux nouveaux services complémentaires que sont les visites guidées téléchargeables, l’album photo et vidéo en ligne, la réservation d’un bon restaurant… tout cela sur une seule et même facture. L’avenir c’est la connaissance et non plus l’offre" résume Frédéric Vanhoutte qui ne donne pas cher de la peau d’une agence ou d’un TO hermétique à Internet. De même, il salue la clairvoyance d’un pure player comme Promovac qui vient d’ouvrir son troisième point de ventes physique. Service client oblige !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *