Ventes prometteuses en agences pour les vacances de février

Distribution

Si en agence, les responsables parlent d’un bilan mitigé à l’occasion des fêtes de fin d’année, la plupart se montrent en revanche optimistes pour les vacances de février."Je pressentais un fort mouvement. J’ai donc bloqué des places sur certaines destinations. Il y a des TO qui n’ont même pas pu suivre" indique Jean-Michel Rath (Cap 5 à Lille). Pour Bernard Boisson, directeur général de E.Leclerc Voyages, "le long-courrier repart, la tendance devrait être la même dans les mois qui viennent". Même constat pour François Bédouet (Voyages Balad au Mans) qui espère engranger un "maximum de commandes jusque début avril". La période des élections, présidentielles (22 avril et 6 mai) et législatives (10 et 17 juin), risque ensuite d’être "beaucoup plus délicate" selon Bernard Boisson. Côté destination, les Maldives semblent être la star incontestable de l’hiver. Chez Promovacances, l’archipel poursuit "sa belle ascension avec une progression des départs de 30% par rapport à l’hiver dernier". En 2006, c’est aussi la destination qui a le plus progressé chez Expedia avec une croissance à trois chiffres. Au rayon déception, les Etats-Unis ne semblent pas à la peine. "La destination ne démarre toujours pas. Le problème des passeports continue de nous perturber" indique Raoul Nabet, patron de Voyages 31 à Toulouse.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *