Vincent Balague (Ampa Voyages) : « Au Cediv, je me sens épaulé »

Distribution

Après une longue expérience dans le tourisme en tant que salarié, Vincent Balague a décidé de se lancer dans l’entreprenariat. Il a fondé son agence à La Madeleine dans la banlieue lilloise il y a maintenant deux ans. Et c’est « tout naturellement » sous la bannière du Cediv qu’il a décidé de se développer son activité. Il nous explique pourquoi.

 

 

Vincent Balague a « le tourisme dans la peau ». Après une expérience de 8 ans chez Afat Génération Voyages (Lille) et 8 autres années chez Voyages Auchan en tant que responsable d’agence, le jeune homme a décidé de créer sa propre structure et mettre son expertise et son relationnel au service de ses clients. « Je me suis dit, pourquoi pas moi ! Je ne voulais pas revenir dans le tourisme comme salarié » explique Vincent Balague qui se voyait aussi « régulièrement contacté par des amis pour l’organisation de leurs vacances ».

 

Après avoir établi un business plan, s’être rapproché d’aides à la création d’entreprise, sollicité l’avis d’un comptable…, Vincent entame les premières démarches pour la création de son entreprise en janvier 2017. « Je pensais que ce serait plus compliqué que cela » déclare-t-il. Quatre mois plus tard, en mai, il obtient son immatriculation auprès d’Atout France. Ampa Voyages est lancée.

 

Un besoin de liberté

 

Au départ, Vincent Balague n’a pas vraiment l’idée d’intégrer un réseau. Puis, après étude, il décide de s’affilier au Cediv. « En fait, je ne voulais pas me retrouver dans un grand réseau. Je me suis donc tourné tout naturellement vers Adriana Mincella (Ndlr : présidente du Cediv) ». « Là, je me sens épaulé. Et puis je rencontre d’autres professionnels » affirme le patron d’Ampa Voyages qui apprécie aussi beaucoup « la liberté » qu’on lui laisse. « Il était important pour moi de pouvoir conserver mon identité et le nom de mon agence sur la devanture du magasin » ajoute-t-il encore.

 

Autres avantages fournis par le Cediv, les formations et outils mis à disposition. « En ce moment, il y a beaucoup de changements dans notre profession. Réglementation, nouveaux contrats, bulletin d’inscription, RGPD…, si j’étais seul, j’aurais dû aller chercher toutes ces informations. Là je me sens aidé et assisté » reconnaît Vincent Balague.

 

A Port Aventura, des moments de partage

 

Du 28 mai au 1er juin, le jeune dirigeant a participé à son premier convenc’tour à Port Aventura en tant qu’entrepreneur. « Ce fut des moments de richesse, de partage, d’échanges avec les autres agents de voyages. Grâce au Cediv, j’ai pu rencontrer de nouvelles personnes, des partenaires… » se réjouit l’intéressé qui a également « apprécié les séances de travail sur des thématiques qui nous touchent. C’est une bonne piqûre de rappel ».

 

Ampa Voyages propose essentiellement des voyages sur-mesure, avec un savoir-faire en particulier sur l’Asie (Japon, Vietnam, Sri Lanka) et les Etats-Unis. « Au bout de deux ans, je me suis constitué une clientèle. Ce qui fonctionne, c’est la recommandation, le bouche à oreille » précise Vincent qui ne boude pas son plaisir lorsqu’il possède une demande de voyage entre ses mains, « c’est super ».

 

Cela ne veut pas dire non plus que tout est facile. Ainsi, à la différence de la grande distribution, le jeune entrepreneur constate que le prospect ne se transforme pas systématiquement en client ». « Mais je m’accroche. Je ne lâche rien » affirme Vincent Balague qui s’apprête en octobre à « recruter une personne en contrat de professionnalisation ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *